Secteur d'activité Immobilier

L’immobilier est l’un des secteurs économiques les plus importants au monde. Cependant, il est également l’un des plus énergivores et émetteurs de gaz à effet de serre. Dans ce contexte, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) joue un rôle essentiel pour orienter l’industrie immobilière vers un modèle plus durable et respectueux de l’environnement. Découvrons plus en profondeur la RSE dans l’immobilier, en abordant ses objectifs, ses avantages, ses défis et les tendances futures.

Qu’est-ce que la RSE dans l’immobilier ?

Dans l’immobilier comme dans les autres secteurs, la RSE vise à promouvoir les pratiques durables et éthiques tout en minimisant les impacts négatifs sur l’environnement et la société. Elle englobe toutes les actions des acteurs du secteur en ce sens. La RSE est une démarche que chaque société peut initier et faire vivre, dans le respect des sept piliers de la norme ISO 26 000. 

En France, la RSE dans l’immobilier est encadrée par un certain nombre de lois et réglementations dont : 

  • la loi PACTE (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) de 2019 encourage les entreprises à prendre en compte des enjeux de RSE ;
  • la loi Élan (loi évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) de 2018 comporte des dispositions spécifiques pour le secteur de l’immobilier, concernant notamment l’accessibilité des bâtiments, le logement social et la performance énergétique ;
  • la RT 2020 (réglementation thermique) généralise le bâtiment à énergie positive et la maison passive ;
  • les certifications HQE (haute qualité environnementale), BREEAM (building research establishment environmental assessment method) et LEED (leadership in energy and environmental design) notent les performances environnementales de l’immobilier tertiaire.

 

Quels sont les objectifs fondamentaux de la RSE dans l’immobilier ?

Les objectifs de la RSE dans l’immobilier sont multiples. Les principaux concernent l’impact environnemental, le bien-être et la transparence des entreprises.

Réduire l’empreinte carbone

D’après le Ministère de la Transition écologique, le secteur produit chaque année 46 millions de tonnes de déchets (contre 30 millions pour les déchets ménagers) et les bâtiments résidentiels et tertiaires consomment 44 % de l’énergie totale utilisée en France. Réduire la consommation d’énergie, favoriser l’utilisation de matériaux durables et promouvoir la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans la construction et la gestion des bâtiments est un enjeu essentiel de la RSE dans l’immobilier.

Favoriser le bien-être des occupants et collaborateurs

Intégrant une démarche RSE, une entreprise immobilière a pour objectif de créer des espaces de vie sains et confortables pour l’ensemble des utilisateurs. Les projets immobiliers développés mettent ainsi l’accent sur la qualité de l’air, de l’eau et la sécurité des bâtiments.

Par ailleurs, employant un nombre conséquent de professionnels, les entreprises ont une responsabilité importante en termes de gouvernance et de gestion humaine. Cela inclut le développement d’une politique de formation des salariés, d’intégration et de sécurité dans le travail.

Encourager la transparence et la responsabilité

La politique RSE dans l’immobilier incite chaque groupe, chaque agence, chaque promoteur à agir avec transparence. Chaque acteur fournit ainsi des informations claires et accessibles sur les performances environnementales et sociales des projets immobiliers. Intégrer la RSE au sein d’une entreprise contribue également à garantir la conformité aux réglementations en vigueur, notamment en termes de critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance).

Comment la RSE peut-elle améliorer la performance économique des projets immobiliers ?

Une étude de France Stratégie met en exergue une performance économique supérieure de 13 % environ pour celles qui mettent en place des pratiques RSE.

La RSE dans l’immobilier permet la réduction des coûts d’exploitation

Les pratiques durables, comme l’efficacité énergétique, la gestion de l’eau et la réduction des déchets, entraînent une diminution des coûts d’exploitation à long terme pour les bâtiments. En effet, des systèmes de chauffage, de refroidissement et d’éclairage plus efficaces, ainsi que des matériaux de construction durables, réduisent la consommation d’énergie et d’eau. Cela se traduit par des économies significatives.

La valorisation des actifs

Conformes aux normes HQE, LEED ou BREEAN, les bâtiments certifiés durables sont souvent plus recherchés sur le marché immobilier par les investisseurs. Cette forte demande tend à maintenir ou augmenter leur valeur à long terme, et donc le prix de vente, ce qui est profitable aux propriétaires et aux investisseurs.

De plus, un appartement ou tout autre bâtiment à faible impact environnemental, a tendance à avoir un faible taux de vacance, améliorant la stabilité des revenus.

Un projet immobilier responsable permet l’accès à des solutions de financement préférentielles

Les projets immobiliers axés sur la RSE peuvent être admissibles à des financements préférentiels, tels que des prêts à taux d’intérêt réduit ou des incitations fiscales. Cela contribue à réduire les coûts de financement et améliorer la rentabilité.

En quoi la RSE contribue-t-elle à l’image de marque et à la réputation des entreprises immobilières ?

Aujourd’hui, 59 % des Français se disent intéressés par l’immobilier vert (Source : Étude Opinion Way pour Fundimmo et Atland Voisin, juin 2021). Les entreprises engagées dans cette démarche bénéficient d’un avantage concurrentiel important.

L’impact de l’engagement dans le développement durable

Les entreprises immobilières intégrant une démarche de développement durable dans leurs opérations renforcent leur image de responsabilité envers la planète. Cela attire des clients, investisseurs et employés soucieux de l’écologie, et renforce la réputation de l’entreprise comme leader en matière de durabilité.

Les enjeux liés à la transparence et l’éthique

La RSE implique une gestion éthique et transparente de l’entreprise. Les entreprises immobilières respectant les normes éthiques et légales renforcent la confiance des parties prenantes, y compris les clients, investisseurs et régulateurs. Une réputation d’intégrité et de transparence représente un atout précieux.

L’importance des actions impliquées dans la vie locale

Les entreprises immobilières qui s’impliquent dans leur communauté locale en soutenant des projets sociaux, culturels ou éducatifs renforcent leurs liens avec la communauté. Cela se traduit par une meilleure image de marque et une réputation positive, l’entreprise étant perçue comme contribuant au bien-être de la société.

La place accordée aux parties prenantes de l’entreprise

Les entreprises immobilières développant une stratégie RSE sont plus susceptibles de prendre en compte les intérêts de toutes leurs parties prenantes, clients, collaborateurs, fournisseurs, investisseurs, de la société dans son ensemble. Cette stratégie engendre des relations positives avec ces parties prenantes, renforçant la réputation de l’entreprise ou du groupe.

Quels sont les avantages environnementaux, sociaux et économiques de la RSE dans l’immobilier ?

La RSE dans l’immobilier génère des solutions aux impacts positifs dans les domaines environnementaux, sociaux et économiques.

Les avantages environnementaux d’une démarche de RSE dans l’immobilier

Les initiatives RSE dans l’immobilier incluent la construction de bâtiments plus durables, économes en énergie, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la gestion responsable des ressources naturelles. Cela contribue à lutter contre le changement climatique.

Les bâtiments respectueux de l’environnement contribuent à améliorer la qualité de l’air et de l’eau. Cela profite à la santé et au bien-être des occupants, ainsi qu’à l’écosystème du projet.

La conception de projets immobiliers respectueux de la RSE intègre des efforts pour protéger la faune locale. Il peut s’agir d’espaces verts ou de zones de conservation de la biodiversité. 

Les avantages sociaux d’une stratégie de RSE dans l’immobilier

Chaque projet, bâtiment ou quartier, d’un promoteur intégrant une stratégie RSE, offre un environnement plus sain, plus agréable. Les résidents bénéficient d’espaces publics, de parcs et de logements de meilleure qualité. Les salariés des bureaux bénéficient d’un cadre de travail optimal. Cela contribue à l’amélioration de la qualité de vie, en appartement ou au travail.

Les projets immobiliers axés sur la RSE stimulent l’économie locale et contribuent au développement de la ville. En effet, les actions RSE contribuent à créer des emplois dans le bâtiment, la gestion immobilière, la maintenance et d’autres secteurs connexes.

Les entreprises immobilières engagées dans la RSE peuvent développer des solutions pour favoriser la diversité et l’inclusion, tant pour leurs clients que leurs collaborateurs. En effet, elles mènent des pratiques de location, de gestion et d’emploi, équitables et non discriminatoires, pour l’ensemble des parties prenantes.

Les avantages économiques générés par les solutions RSE dans l’immobilier

Les bâtiments écologiques sont économes en énergie, générant des factures d’électricité et de chauffage plus basses pour les locataires et les propriétaires. D’autre part, les bâtiments durables tendent à conserver leur valeur à long terme. Cette valorisation représente un atout pour les investisseurs immobiliers.

Les entreprises immobilières engagées dans la RSE attirent davantage de clients, d’investisseurs et de partenaires commerciaux. En effet, en démontrant son engagement envers la durabilité et la responsabilité sociale, un directeur d’agence immobilière ou un promoteur immobilier améliore la réputation de son entreprise, son fonctionnement et sa rentabilité.

Quels sont les défis de la RSE dans l’immobilier ?

Pour atteindre ses objectifs environnementaux, sociaux et économiques, la RSE dans l’immobilier fait face à un certain nombre de défis, dont : 

  • des coûts d’investissement initiaux, achat ou construction, qui peuvent être élevés et qui nécessitent une plus grande collaboration entre investisseurs et occupants des bâtiments ;
  • la prise en considération et l’adaptation du parc immobilier existant, qui nécessitent un partenariat entre la ville, le promoteur et les investisseurs ;
  • la nécessité de sensibilisation et d’éducation de l’ensemble des parties prenantes sur les enjeux du développement durable de l’immobilier.

 

Quelles sont les tendances futures de la RSE dans l’immobilier ?

Face à l’urgence climatique, le secteur immobilier se montre en constante évolution et les tendances futures de la RSE dans le secteur s’annoncent prometteuses. Celles-ci reposent sur : 

  • l’innovation et la création de bâtiments plus responsables et durables, par le biais de matériaux respectueux de l’environnement et d’innovations thermiques ;
  • l’intégration de la faune et la flore dans les programmes immobiliers, le développement de l’agriculture urbaine dans la conception et l’aménagement d’écoquartiers ;
  • le développement de résidences favorisant le maintien du lien social et de la mixité ;
  • l’engagement des entreprises du secteur auprès de fondations et associations œuvrant contre la précarité, pour l’égalité homme femme, pour la préservation du patrimoine ou la protection des espèces.

 

La RSE dans l’immobilier permet de tendre vers un secteur immobilier écoresponsable. Malgré ses défis, elle offre des avantages économiques, environnementaux et sociaux, tout en contribuant à améliorer l’image de marque des entreprises immobilières.