Télécharger la brochure

La presse et les professionnels de la RSE parlent de nous !

Le journal de Boulogne-Billancourt (BBI), a publié ce Jeudi 14 Juin 2018 l’édito de cet été ! L’ESI Business School a eu l’honneur d’avoir été interviewé par leurs journalistes sur les valeurs de l’école, les conditions d’admissions, ainsi que les différentes formations en Green, Social et Digital.

boulogne 300x245 - La presse et les professionnels de la RSE parlent de nous !

 

Article ESI Business School, publié dans le Journal de Boulogne-Billancourt.

 

« BOULOGNE-BILLANCOURT PORTE DES VALEURS QUI NOUS RESSEMBLENT »

Récemment installée rue du Château, l’ESI Business School est une école de commerce nouvelle génération tournée vers le développement durable. Proposant des formations de bac+1 à bac+5, elle se définit comme innovante, professionnalisante, axée vers l’international. Rencontre avec David Derkx, HEC, cofondateur et responsable des admissions.

 

BBI: Qu’est-ce qui vous a fait choisir Boulogne-Billancourt pour votre installation?

D.D : Bien évidemment, l’accessibilité dont profitent nos étudiants, qui apprécient sa vitalité. Mais surtout, BoulogneBillancourt porte des valeurs qui nous ressemblent: c’est une ville jeune qui a une forte identité « développement durable », qui a accueilli le One Planet Summit.

La forte concentration d’entreprises, dont beaucoup dans le numérique, mais pas seulement, a aussi compté. Ce dynamisme est porteur.

 

BBI: Comment est née l’idée de cette école pionnière?

D. D : Nous sommes en effet la seule école en France qui propose un double cursus en management et développement durable de bac+1 à bac+5.

Nos étudiants reçoivent une formation en gestion, économie, droit, stratégie, marketing, RH, etc.

Et en parallèle, ils bénéficient d’un autre cursus, spécialisé en green, social et digital. Notre but est de former des managers responsables et engagés, maîtrisant l’ensemble des outils de gestion d’entreprise et respectueux des valeurs du développement durable, avec la volonté d’impacter positivement le monde dans lequel ils vivent.

 

BBI : Vous accompagnez une prise de conscience sociale…

D. D : Le développement durable a le vent en poupe, c’est vrai, mais il est devenu une préoccupation généralisée, et largement répandue dans le monde des entreprises. Ces dernières développent intensivement leurs pôles RSE (responsabilité sociale et environnementale), entre autres, et souhaitent aussi en faire vivre les valeurs dans leur management.

Il faut mentionner aussi de très nombreuses start-up ou PME dont l’activité est liée au secteur du développement durable. Il y a donc un besoin considérable de collaborateurs qui maîtrisent des compétences fortes en gestion d’entreprise, dans une perspective de développement durable et de respect de l’environnement.

 

BBI: Quelles sont les conditions d’admission à l’ESI?

D. D : Un concours d’entrée à l’échelle nationale que nous gérons nous-mêmes. La note finale se compose de 30 % sur le dossier de candidature, 50 % sur un entretien oral de motivation et 20 % d’un test-QCM.

 

BBI : Vous proposez une formation en alternance ?

D. D : Environ un tiers de nos étudiants sont en alternance. Nous gérons avec chaque étudiant son intégration en entreprise.

Comme nous avons plus de 200 entreprises partenaires, nous pouvons l’aider efficacement. Pour les stages, et tout au long de la scolarité, nous avons un pôle dédié qui suit les étudiants et les accompagne dans leurs démarches.

 

BBI: Qu’en est-il de la formation à l’international?

D. D : Nos étudiants partent à l’étranger au cours de leurs études. Nous avons des partenariats avec des écoles et universités aux États-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne.

Nous en avons aussi créé avec l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Vietnam.

Et surtout, pour rester fidèles à notre spécificité, nous allons envoyer des étudiants dans des pays émergents comme le Brésil ou certains pays d’Afrique. Ils sont demandeurs, nous sentons chez beaucoup d’entre eux une vraie envie de découverte et d’engagement.

 

 

Caroline Renoux, auteur du livre « Comment faire carrière dans les métiers de la RSE et du Développement Durable » s’adresse autant aux jeunes diplômés qu’aux cadres en cours de reconversion. Elle nous fait part des différentes formations possibles, et cite en premier l’ESI Business School.

 

image001 196x300 - La presse et les professionnels de la RSE parlent de nous !

Caroline Renoux

 

“Les généralistes ont peu de chances de séduire les recruteurs. Ils préfèrent de loin les spécialistes”.

 

Ce guide permet aux jeunes sensibilisés par les métiers de la RSE et du Développement Durable d’accéder à des conseils pratiques, de trouver les formations qui les intéressent, découvrir les débouchés et les retours d’expérience de nombreux professionnels.

 

Plus d'articles…

La solution écologique des entreprises : l’économie circulaire

Après le mouvement des gilets jaunes, le « gilet vert » !

L’appel de 500 personnalités pour un “lundi vert”, sans viande ni poisson en 2019