Découvrez Google

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde et près de 90 % des parts de marché des moteurs de recherche, Google est l’une des plus grandes entreprises du web. Et si la pollution numérique n’est pas toujours visible, elle est pourtant bien réelle. Au niveau mondial, les entreprises du numérique sont responsables d’environ 4 % des émissions de gaz à effet de serre. Ce constat a conduit de nombreuses sociétés à construire une politique RSE, dont l’environnement n’est pas le seul aspect.

Les géants du web doivent relever de nombreux défis liés à l’éthique, à la lutte contre le harcèlement en ligne, et au développement durable. Consciente de l’ampleur de la tâche, Google a développé une stratégie RSE ambitieuse, avec comme objectifs de décarboner totalement sa consommation d’énergie d’ici 2030, et de renforcer l’économie circulaire. Environnement, éthique, sécurité des données et inclusion, voici tous les enjeux de la RSE de Google.

Quelle est la RSE de Google ?

La démarche RSE initiée par Google reprend les principes fondateurs du développement durable. Elle a vocation à faire de Google et de toutes les filiales d’Alphabet, un groupe exemplaire en matière d’écologie, d’environnement de travail et de respect des salariés. 

Définition de la responsabilité sociétale des entreprises

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) désigne la démarche volontaire initiée par une entreprise d’intégrer des préoccupations sociales et environnementales à ses activités économiques. L’objectif de la RSE est de générer un impact positif sur la société, en suivant les principes du développement durable. 

De plus en plus d’entreprises prennent conscience de leur impact sur l’environnement et sur la société. Le contexte climatique et l’évolution des attentes des consommateurs les conduisent à repenser leurs méthodes de travail.

Loin de limiter la croissance des entreprises, cette approche favorise l’innovation et la recherche d’alternatives écologiques, de qualité au moins équivalente. Elle encourage un développement économique dynamique et éco-responsable. 

La RSE de Google, une démarche initiée dès le début des années 2000

Entreprise de premier plan dans le secteur du numérique, Google affiche une RSE particulièrement ambitieuse. Ses engagements environnementaux sont profondément ancrés dans ses pratiques, et font partie intégrante de son modèle économique.

Créé en 2006, le site Google.org permet de prendre connaissance des différents engagements pris par Google en faveur du développement durable. Depuis, l’entreprise y publie régulièrement des rapports afin de communiquer sur les performances du groupe en matière de consommation d’énergie, de qualité de vie au travail, de recyclage ou d’économie d’eau.

Quelles sont les actions concrètes de Google en matière de RSE ?

Les engagements RSE du premier moteur de recherche mondial se traduisent par différentes actions concrètes dans les domaines de la protection de l’environnement, de l’économie et du bien-être social.

Les engagements sociaux de Google

Google assure la sécurité de ses utilisateurs. L’entreprise veille au respect de la confidentialité des données et à la sécurité des informations personnelles échangées sur ses différentes plateformes. Sur Gmail, Maps, Chrome ou encore YouTube, Google a instauré la navigation sécurisée et l’identification à plusieurs facteurs. Avec sa plateforme Youtube Kids, le groupe entend protéger les mineurs contre les contenus inappropriés, voire dangereux.

Autre élément important de la RSE de Google : la qualité de vie au travail. Le groupe communique régulièrement sur le bien-être de ses salariés. Les locaux sont construits avec des matériaux sains, et chaque espace de travail est conçu comme un lieu durable, favorable à l’environnement, aux collaborateurs et aux utilisateurs. Ses équipes disposent de navettes, leur permettant de se rendre au travail sans utiliser leur véhicule personnel. Le groupe est également actif auprès de nombreuses associations pour la diversité et finance différentes causes humanitaires. Ces dix dernières années, Google a investi plus de 40 millions de dollars dans la lutte contre le racisme, et plus de 100 millions de dollars pour financer la recherche liée au Covid-19.

Les actions de Google en faveur de l’environnement

Pour une entreprise comme Google, le fonctionnement des data centers est la principale source de pollution. Ces espaces regroupent des serveurs et des équipements informatiques qui fonctionnent en continu. Ils produisent aussi beaucoup de chaleur, ce qui implique le recours à des systèmes de refroidissement peu écologiques.

Pourtant, Google s’est fixé comme objectif de verdir ses data centers, et d’atteindre la neutralité carbone. Un défi relevé en 2007, notamment grâce à un recours massif à l’énergie renouvelable et à la reforestation. Désormais, le volet environnemental de la RSE se concentre sur l’utilisation d’une énergie propre et sans carbone d’ici 2030. Le groupe a aussi amélioré la performance environnementale des produits qu’il conçoit. La durabilité des produits est en augmentation, notamment grâce à des mises à jour régulières des logiciels, et à l’utilisation de matériaux plus résistants. Ses ordinateurs, téléphones ou tablettes sont fabriqués à partir de plastique recyclé. En 2025, l’entreprise vise 50 % de matériaux recyclés ou renouvelables pour ses équipements informatiques estampillés « Made by Google ». 

Les engagements de Google pour l’économie

Google s’investit pleinement dans l’économie locale. Sa chaîne d’approvisionnement repose sur une collaboration active avec les entreprises locales. Le groupe accompagne les entreprises sociales et les organisations à but non lucratif en les aidant à se former et à se développer. À travers le monde, Google subventionne les entreprises innovantes et contribue à améliorer l’accès à l’entrepreneuriat.

Afin de rendre le numérique accessible à tous les publics, l’entreprise a développé des programmes de formation. Les Ateliers du Numérique se déroulent en France et sont accessibles à tous, sans frais. Par le biais de ces formations, Google ambitionne de contribuer à l’inclusion et de lutter contre la fracture numérique.

Comment les actions RSE de Google contribuent-elles à améliorer la société et à préserver la planète ?

Premier moteur de recherche du monde, Google possède une influence considérable sur les comportements des consommateurs. Sa position de leader du marché lui permet d’occuper une place centrale dans la transition écologique du numérique. En alimentant ses data centers en énergie solaire ou en fabriquant des équipements informatiques avec des matériaux recyclés, Google réduit l’empreinte carbone de ses clients.

Par ailleurs, le groupe a une responsabilité importante en matière d’éthique. Comme toutes les grandes entreprises du numérique, elle doit assurer la sécurité des échanges et des données en ligne. C’est d’autant plus important que Google possède YouTube, une plateforme d’hébergement de vidéos parmi les plus populaires du web. La modération des contenus partagés est indispensable pour faire du web un environnement sécurisé et bienveillant.

Avec un chiffre d’affaires de 283 milliards de dollars en 2022, Google peut aussi jouer un rôle actif dans le partage des richesses. Par l’impôt et par le versement de subventions à des organisations à but non lucratif, l’entreprise peut contribuer au développement d’une économie plus juste.

Pourquoi Google a un fort impact sur l’environnement ?

Le principal objectif de la RSE de Google et du groupe Alphabet est d’utiliser une énergie 100 % verte, sans carbone. Comme toutes les multinationales, la société est source de nombreuses pollutions, et même si cela se voit moins, le numérique émet une quantité importante de gaz à effet de serre. En 2020, le groupe a émis 10 millions de tonnes de CO². Un chiffre élevé, malgré un recours massif aux énergies renouvelables et une transformation progressive de son parc immobilier. 

Le bilan carbone élevé de Google résulte de la combinaison de plusieurs facteurs : le fonctionnement des data centers, les utilisateurs et leurs équipements informatiques, et les services et applications numériques du groupe. La seule consommation de vidéos de streaming génère 300 millions de tonnes de CO² dans le monde.

Les produits fabriqués par l’entreprise sont également un autre élément important de sa responsabilité sociétale. Les équipements informatiques sont souvent l’objet d’une course à l’innovation. Le marketing les rend rapidement obsolètes, encourageant ainsi les clients à remplacer des équipements parfaitement fonctionnels. Le gaspillage est une réalité que les géants du numérique doivent rapidement endiguer s’ils souhaitent réduire leur empreinte carbone.

Quels sont les défis auxquels Google est confronté en matière de RSE ?

L’hébergement des données dans les data centers est l’un des plus grands défis de la RSE de Google. Et le groupe en a parfaitement conscience, puisqu’il investit massivement pour réduire leur consommation d’énergie. Ces centres de données utilisent les dernières innovations technologiques en matière de performance énergétique. Ils fonctionnent grâce à l’énergie solaire ou éolienne, et programment leurs tâches en fonction de leur exposition au soleil ou au vent. 

En tant que premier moteur de recherche du monde, Google doit veiller à la sécurité des données et à la qualité des informations partagées. Le développement de l’intelligence artificielle rend plus que nécessaire l’intégration de principes éthiques dans le numérique. Les géants du web doivent s’impliquer dans la lutte contre la désinformation et contre le partage de fausses informations. À ce titre, la modération des réseaux sociaux et des plateformes de partage de contenus est un enjeu majeur.

Google doit aussi poursuivre son engagement sur les questions sociales. Intégration, lutte contre racisme, inclusion, partage des ressources, autant de défis à relever pour construire un environnement numérique bienveillant, accessible à tous. 

La RSE de Google est-elle vraiment respectée ?

Les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) sont régulièrement pointés du doigt pour leur bilan carbone élevé et sont parfois accusés de pratiquer le greenwashing. Pourtant, Google est engagé depuis près de 20 ans dans une responsabilité sociétale ambitieuse, qui se traduit par des actions concrètes.

Le groupe n’hésite pas à communiquer sur ses résultats et sur ses objectifs. Ainsi, Google est neutre en carbone depuis 2007, et vise une énergie sans carbone en 2030. Le groupe a investi plus de 7 milliards dans sa politique RSE, afin de financer ses différents programmes et la construction de bâtiments durables à travers le monde.

L’entreprise s’engage quotidiennement dans l’économie circulaire, afin d’améliorer la durabilité de ses produits. Elle s’implique ainsi dans la lutte contre le gaspillage et la réduction des déchets numériques, difficilement recyclables. Même si le bilan carbone du groupe reste élevé, Google réduit progressivement son impact environnemental et social. De la promotion de la diversité à l’investissement massif dans les énergies renouvelables, l’entreprise témoigne d’un engagement fort en faveur du développement durable. Plus que jamais, Google ambitionne de devenir un géant du numérique éco-responsable et durable.