Découvrez la stratégie RSE du Crédit Agricole

Avec pas moins de 53 millions de clients, le Crédit Agricole est la première banque coopérative mondiale. Le groupe, dont le LCL fait également partie, est aussi le premier financeur de l’économie en France. À ce titre, le Crédit Agricole a développé une RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ambitieuse, ayant pour objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Le groupe bancaire s’engage notamment en faveur d’une économie bas-carbone, en promouvant la finance verte et inclusive. Dans chaque caisse régionale, une attention particulière est portée aux conditions de travail des collaborateurs. Mais ces engagements sont-ils efficaces ? Comment se traduisent-ils concrètement ? Voici tous les éléments nécessaires pour comprendre la politique RSE du Crédit Agricole.

Quelle est la stratégie RSE du Crédit Agricole et ses trois axes ?

La RSE correspond à la contribution des entreprises en faveur du développement durable. L’objectif est de concilier viabilité économique et engagement social et environnemental. La stratégie RSE du groupe Crédit Agricole se développe autour de trois axes : un volet écologique, un volet économique et un volet sociétal. 

La RSE écologique

La RSE écologique consiste à impliquer l’entreprise dans la mise en œuvre d’actions concrètes en faveur du développement durable et de la lutte contre le réchauffement climatique. La RSE du Crédit Agricole contient un important volet climatique. 

La stratégie climat du groupe français repose sur une réorientation progressive des flux financiers. Elle s’appuie également sur l’accompagnement des clients dans leur projet de transition écologique. Parmi les actions concrètes du Crédit Agricole : le financement de projet « zéro émission », le recours aux énergies renouvelables et la compensation de ses émissions de CO2.

La RSE économique

La RSE économique du Crédit Agricole regroupe les nombreux engagements du groupe en faveur de la finance inclusive et de la finance verte. La banque contribue à favoriser le développement économique pour tous. 

Chaque caisse régionale est un acteur majeur du développement économique sur son territoire. Partout en France, les agences bancaires du Crédit Agricole et du LCL (autre banque du groupe) proposent des produits financiers responsables. Le groupe finance des entreprises solidaires grâce au microcrédit. Il participe aussi au financement de fonds d’investissement à impact social positif.

La RSE sociétale

La RSE sociétale du Crédit Agricole traduit les engagements du groupe en matière de ressources humaines, de relation client et de lien social. À l’échelle régionale comme nationale, le groupe offre à ses collaborateurs un environnement de travail sécurisant et bienveillant. Le Crédit Agricole concentre ses actions sur la qualité de vie au travail, la non-discrimination et la valorisation de ses équipes.

Le groupe bancaire s’attache à construire une relation de confiance avec ses clients. Il communique de façon transparente, et assure un haut niveau de services. Le groupe vise l’excellence en matière de relation client, de déontologie et d’expertise bancaire.

Le Crédit Agricole se positionne aussi en tant que banque inclusive, accessible aux publics fragilisés. Le groupe propose des offres bancaires spécifiquement adaptées aux personnes en situation difficile et les accompagne dans la recherche de solutions. 

Qu’est-ce que la finance verte qui s’inscrit dans la RSE Crédit Agricole ?

La finance verte privilégie les investissements responsables, selon des critères sociaux, environnementaux et de gouvernance. Elle consiste à rendre les flux financiers et la gestion des produits d’épargne plus écologiques, en réduisant notamment leur impact sur le réchauffement climatique. Alors que la finance traditionnelle se concentre sur les projets les plus rentables, la finance verte prend en compte les conséquences environnementales des investissements effectués.

La finance verte ne dépend pas uniquement des entreprises privées et doit s’accompagner de mesures gouvernementales. En France, elle est favorisée par plusieurs dispositifs mis en place par l’État. Parmi ces dispositifs : la taxe carbone, les obligations vertes ou le principe du marché au carbone.

Qu’en est-il de la finance inclusive au Crédit Agricole ?

La finance inclusive consiste à promouvoir un développement économique à impact social positif. Ce système d’inclusion financière a pour objectif d’accompagner tous les territoires, tous les types d’entreprises, et tous les profils de clients. Elle contribue à réduire les inégalités économiques et sociales entre les territoires, et permet une meilleure répartition des investissements.

La finance inclusive fait partie intégrante de la RSE du groupe Crédit Agricole. En tant que banques inclusives, le Crédit Agricole et le LCL proposent des offres bancaires destinées aux personnes fragilisées. Par ailleurs, l’entreprise s’investit dans le financement de projets locaux. Elle soutient la création et le développement des entreprises sur son territoire.

Quel est l’impact des banques sur le climat ?

L’engagement climatique d’une banque comme le Crédit Agricole a un impact significatif sur les engagements écologiques de la France. En tant qu’acteurs majeurs de l’économie française, les banques peuvent agir à plusieurs niveaux. Elles peuvent réguler leurs propres émissions de CO2 en utilisant des énergies renouvelables ou en limitant leur production de déchets. Elles peuvent aussi limiter l’empreinte carbone de leurs clients, en proposant des produits d’épargne écologiques. 

Les banques peuvent aussi influer sur le développement d’entreprises plus vertes. En renonçant à investir dans les énergies fossiles et dans la déforestation, elles contribuent à promouvoir une économie décarbonée.

Pourquoi les banques doivent-elles adopter une bonne stratégie RSE ?

La mise en place d’une bonne stratégie RSE est essentielle pour faire des banques des entreprises résilientes. En renonçant au financement d’entreprises polluantes et aux énergies fossiles, les banques peuvent contribuer activement à l’effort collectif en matière de transition écologique. Elles seront à même d’affronter les bouleversements climatiques actuels et à venir.

Par ailleurs, les enjeux climatiques font partie des préoccupations majeures des Français. De plus en plus de clients se sentent concernés par l’impact environnemental des entreprises. Aussi, nombreux sont ceux à s’interroger sur l’utilisation faite par les banques de leur épargne. Une politique RSE ambitieuse peut renforcer l’image positive d’une banque et contribuer à attirer ou à fidéliser les clients.

La RSE du Crédit Agricole est-elle réellement appliquée ?

Alors que de nombreuses entreprises sont accusées de faire du greenwashing ou écoblanchiment en français, la RSE du Crédit Agricole démontre la volonté constante du groupe d’agir en faveur du climat. En s’appuyant sur le dispositif interne FReD, le Crédit Agricole suit les progrès du groupe dans la mise en œuvre de sa politique RSE. Au quotidien, elle met en place de nombreuses actions concrètes.

Des investissements financiers à impact positif

Le Crédit Agricole est pleinement investi dans la finance verte. Le groupe bancaire propose à ses clients des produits d’épargne responsables, orientés vers le financement de la transition écologique. Par ailleurs, une partie des investissements financiers des banques LCL et Crédit Agricole sont consacrés au développement d’entreprises locales et durables. Ainsi, le groupe soutient des projets d’agriculture biologique innovante. La banque accompagne également les agriculteurs afin de les aider à adapter leurs exploitations face aux bouleversements climatiques.

Une banque qui favorise le recours aux énergies renouvelables

Le Crédit Agricole applique une politique de transparence, et communique régulièrement sur ses engagements RSE. Le groupe bancaire a mis en place plusieurs actions concrètes dans le but de limiter sur son empreinte carbone. Ainsi, 92 % de l’énergie utilisée par le Crédit Agricole est de source renouvelable. En se joignant à l’initiative internationale RE 100, le groupe s’engage à utiliser 100 % d’énergies renouvelables. 

Une politique d’achat responsable dans chaque caisse régionale

Le Crédit Agricole s’est engagé dans une politique d’achat responsable, conformément à la Charte éthique du groupe. La banque française sélectionne des fournisseurs qui s’inscrivent eux-mêmes dans une démarche RSE. Chaque caisse régionale limite sa consommation de papier, afin de réduire les déchets produits par ses collaborateurs. Au Crédit Agricole, 99 % du papier consommé est labellisé responsable.

Une politique fiscale éthique et transparente

En France, le Crédit Agricole est l’un des principaux contribuables. À ce titre, le groupe a intégré l’éthique fiscale à sa RSE. Ainsi, le groupe paie ses impôts en France, selon les règles fiscales applicables à tous les contribuables. Par ailleurs, le Crédit Agricole et le LCL se sont retirés des États dont la fiscalité est jugée opaque ou inéquitable par l’OCDE.

Crédit Agricole est-elle une « banque verte » ?

Afin de concilier développement économique et transition écologique, le Crédit Agricole a décidé de faire de la finance verte un levier de croissance. Le projet du groupe s’inscrit dans une démarche globale de réduction des émissions de CO2 et de renforcement du lien social à l’échelle du territoire. Si la RSE du Crédit Agricole est définie par la direction du groupe, elle est ensuite déclinée et affinée par chaque caisse régionale. Cette forte présence locale permet au groupe d’agir de façon concrète et ciblée.

Avec son projet de groupe « Ambition 2025 », le Crédit Agricole souhaite confirmer son statut de banque verte et responsable. Elle accompagne quotidiennement les entreprises et les particuliers dans leur transition écologique. Chaque année, les investissements financiers dans les énergies fossiles diminuent, au profit des énergies renouvelables. 

Quels sont les objectifs RSE du Crédit Agricole pour le futur ?

Le Crédit Agricole a pleinement conscience de l’impact de ses activités économiques sur le climat. Et si les actions déjà réalisées ont permis de réduire ses émissions de CO2, le groupe souhaite adopter une stratégie RSE encore plus ambitieuse en formant à la RSE ses collaborateurs.

En 2030, les financements du groupe liés aux énergies fossiles seront réduits de 30 %. Les investissements financiers en faveur du secteur automobile seront réduits de moitié. Avec la RE 100, le Crédit Agricole s’engage par ailleurs à utiliser progressivement 100 % d’énergie verte

Afin de se rapprocher des enjeux sociétaux et environnementaux actuels, le groupe souhaite créer deux nouvelles entités. Crédit Agricole Transitions & Énergies sera consacrée à la transition énergétique et au développement des énergies renouvelables. Crédit Agricole Santé et Territoires est destiné à favoriser l’accès aux soins sur l’ensemble des territoires.

À travers sa stratégie RSE, le Crédit Agricole souhaite confirmer son statut de banque verte. Le groupe se positionne en tant que relais de croissance et fait figure d’employeur responsable. Il utilise son influence économique pour accompagner le développement de modèles économiques durables et résilients.