22 septembre 2023

Fiche métier de l’architecte HQE

Véritable expert de la construction soucieux de préserver l’environnement, l’architecte HQE joue un rôle essentiel dans la transition écologique. Il conçoit des bâtiments durables, aussi confortables que performants, et accompagne ses clients dans la réduction de leur empreinte carbone. Ce métier aussi créatif que technique offre de nombreux débouchés et des perspectives d’évolution de carrières intéressantes. 

Qu’est-ce qu’un architecte HQE ?

À lui seul, le secteur du bâtiment émet 25 % des émissions de CO² à l’échelle mondiale. La démarche HQE vise à rendre les constructions neuves plus écologiques et durables de leur conception jusqu’à leur démolition. Elle promeut une architecture équilibrée, respectueuse de l’environnement tout en restant économiquement viable.

La démarche HQE s’organise autour de 4 grands principes :

  • l’écoconstruction ;
  • l’éco gestion ;
  • le confort ;
  • la santé.

L’architecte HQE est impliqué dans la préservation de l’environnement et le développement durable. Au quotidien, il exerce son métier en respectant la démarche Haute Qualité Environnementale (HQE). Il travaille sur tous types de projets : construction d’une maison ou d’un collectif, rénovation énergétique, aménagement urbain, etc.

Quel est le rôle d’un architecte HQE ?

Comme tout architecte, l’architecte HQE intervient à chaque étape d’un projet de construction. Il conçoit les plans du bâtiment, supervise le chantier et prend en charge les démarches administratives, notamment liées à l’obtention du permis de construire.

Concevoir des projets durables

L’architecte HQE prend en charge la conception du projet, en suivant le cahier des charges établi par le maître d’ouvrage (particulier, entreprise privée, État ou collectivité territoriale). Il fait appel à sa créativité et à ses connaissances techniques pour proposer un projet architectural équilibré, répondant à un haut niveau d’exigence environnementale.

Au cours de cette étape, l’architecte HQE dessine les plans du bâtiment. Il détermine l’implantation de la construction en fonction des spécificités du terrain (orientation, végétation, environnement), dans le respect des règles énoncées dans le plan local d’urbanisme.

Le rôle d’un maître d’ouvrage HQE est aussi de concevoir une opération économiquement viable, dans le respect des contraintes budgétaires fixées par son client. Il doit pouvoir concilier architecture, économies d’énergie et bilan financier équilibré.

Coordonner le chantier jusqu’à la livraison du bâtiment

L’architecte intervient aussi en qualité de maître d’œuvre. À ce titre, il supervise le chantier et coordonne les interventions des différents artisans. Il est le garant du respect du planning prévisionnel et des délais de livraison du bâtiment.

Tout au long des travaux, l’architecte HQE applique les principes du développement durable. Il veille à limiter les nuisances sonores et la pollution. Les déchets générés sur le chantier doivent être majoritairement recyclés et valorisés.

Gérer les démarches administratives

La plupart du temps, l’architecte prend en charge toutes les démarches administratives liées au projet de construction. Obtention du permis de construire, déclaration d’ouverture de chantier, permission de voirie, etc.  

Lorsque le projet concerne une opération immobilière d’envergure, l’architecte HQE doit être capable de communiquer sur son projet. Il défend ses qualités architecturales et environnementales devant les élus de la mairie et les habitants du quartier.

Quel est le profil d’un architecte HQE ?

L’architecte HQE est un expert de la construction doté de nombreuses qualités professionnelles et humaines. Aussi créatif que rigoureux, il est reconnu pour son adaptabilité et sa capacité à communiquer.

Créativité, technicité et rigueur : des qualités essentielles pour devenir architecte HQE

Quelle que soit sa spécialisation, l’architecte est avant tout une personne créative. Il imagine les villes de demain et conçoit des bâtiments toujours plus innovants et écologiques. Il doit être capable de comprendre les besoins de ses clients, afin de les retranscrire dans son projet architectural. Volume, couleurs, matériaux, il sait innover tout en respectant l’histoire des lieux.

Derrière ce profil artistique se cache un technicien rigoureux. Il maîtrise aussi bien les lois de la physique que les notions juridiques. L’aspect architectural des projets qu’il dessine doit être compatible avec les contraintes techniques et réglementaires inhérentes au secteur de la construction.

Savoir communiquer et accompagner ses clients

L’architecture occupe une place à part dans la société. Un projet de construction ou de rénovation peut modifier la physionomie d’un quartier en profondeur. L’architecte doit donc être capable d’argumenter afin de défendre son projet. Il doit pouvoir justifier ses choix aussi bien concernant les matériaux que le volume ou l’architecture du bâtiment.

Pour un architecte HQE, il est tout aussi essentiel d’accompagner ses clients, afin de les aider à faire des choix pertinents et écologiques. La forme du toit, l’implantation du bâtiment, ou la composition d’une façade influent sur les performances énergétiques du bâtiment. L’architecte joue donc le rôle de conseiller.

Faire preuve de polyvalence

L’architecte HQE est aussi un professionnel de terrain. Il est efficace devant son ordinateur comme sur un chantier. Il doit être capable de s’adapter au contexte économique, urbain et social de chaque projet. Par ailleurs, les architectes travaillent rarement sur un seul projet. Larchitecte HQE doit être polyvalent, et savoir passer d’un projet à l’autre sans difficulté. 

Quelles études et formations pour devenir architecte HQE ?

Le métier d’architecte est très encadré. Vous devez suivre un cursus de formation dans l’une des 22 écoles d’architecture et vous inscrire à l’ordre des architectes. Vous pourrez ensuite suivre une formation complémentaire en développement durable, afin d’exercer en tant qu’architecte HQE.

Le diplôme d’architecte d’État

Pour devenir architecte en France, vous devez suivre une formation de plusieurs années au sein d’une école d’architecture. Aujourd’hui, 22 établissements sont habilités à former les futurs architectes :

  • les 20 écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA), situées à Paris, Versailles, Bordeaux et dans toute la France ;
  • une école d’ingénieurs située à Strasbourg (l’institut national des sciences appliquées ou INSA) ;
  • une école privée d’architecture (l’école supérieure d’architecture ou ESA), installée dans le 14e arrondissement de Paris.

Le diplôme d’État d’architecte (DEA) est accessible après 5 ans d’études, avec un grade équivalent au Master. Il doit être complété par une sixième année de formation : l’habilitation à l’exercice de la maîtrise d’œuvre en son nom propre ou HMONP. Sans cette habilitation, un architecte diplômé ne peut pas exercer en libéral. Par ailleurs, avant de commencer à exercer, l’architecte doit s’inscrire auprès de l’ordre des architectes.

Des formations complémentaires HQE

Certaines écoles d’architecture proposent une formation complémentaire en écoconstruction. C’est le cas de l’ENSA de Marseille, dont le parcours Haute Qualité Environnementale forme les architectes à la conception de projets HQE. 

Des écoles privées et des universités proposent des cursus spécialisés en aménagement durable et environnement. Ces formations complémentaires, accessibles à distance ou en présentiel, s’adressent à différents métiers (architecte, urbanisme, paysagiste, ingénieur).

Quel est le salaire d’un architecte HQE ?

Le salaire d’un architecte dépend de son expérience, mais aussi de son statut professionnel et de sa spécialisation. Il existe des écarts de rémunération importants entre les architectes.

La rémunération des architectes HQE indépendants

La rémunération d’un architecte indépendant est difficile à évaluer. Il est libre de fixer ses tarifs, et n’est soumis à aucune grille de référence. Au-delà de son travail d’architecte, il doit aussi se consacrer à la gestion de son entreprise, un temps de travail supplémentaire rarement comptabilisé.

La rémunération des architectes salariés

Un architecte peut aussi occuper un emploi salarié, dans une agence d’architecture, au sein d’une structure publique ou en entreprise. Selon l’Insee, le revenu médian d’un architecte est d’environ 2 800 euros bruts mensuels.

Pour un architecte débutant, la rémunération est plutôt de 2 200 euros bruts environ. Mais cette estimation ne tient pas forcément compte de la spécialisation HQE, qui peut être valorisée par des tarifs plus élevés.

Quelles sont les évolutions professionnelles d’un architecte HQE ?

Après quelques années d’expérience, l’architecte HQE peut prendre la tête d’une agence ou créer sa propre société d’architecture. Il peut alors diriger une équipe et se consacrer à des projets de construction ou d’aménagement plus importants.

Grâce à sa grande polyvalence et à ses nombreuses compétences, l’architecte HQE peut évoluer vers de nombreux secteurs professionnels. Parmi les métiers les plus accessibles pour un architecte : 

  • l’enseignement en école d’architecture, en école privée ou à l’université ;
  • les métiers de paysagiste ou d’urbanisme ;
  • la profession d’expert auprès des tribunaux ;
  • la fonction de chef de projet développement durable au sein d’une entreprise de construction.

Quels secteurs recrutent ?

En France, le métier d’architecte offre de nombreux débouchés. Un jeune diplôme peut choisir d’exercer en tant qu’indépendant ou travailler au sein d’une agence d’architecture, en entreprise ou en collectivité.

Exercer en tant qu’architecte HQE libéral

Pour exercer en libéral, l’architecte diplômé doit accomplir de nombreuses formalités. Il doit être titulaire de l’habilitation HMONP et s’inscrire à l’ordre des architectes. Pour créer son entreprise, il doit s’enregistrer auprès du registre du commerce et des sociétés (RCS) afin d’obtenir un numéro d’immatriculation. 

Travailler dans une agence d’architecture

La majorité des architectes exercent en libéral. Mais il est possible de trouver un emploi au sein d’une agence d’architecture. La qualification HQE peut être un sérieux atout : vous pourrez vous démarquer de vos confrères et travailler sur des projets de rénovation, d’aménagement ou de construction qui visent l’obtention de la certification NF Habitat HQE.

Les structures publiques ou privées qui recrutent des architectes HQE

Avec son profil orienté développement durable, l’architecte HQE peut aussi trouver sa place dans le secteur public. Vous serez amené à travailler sur des projets de bâtiments publics ou de rénovation de quartiers. Les grandes métropoles, comme Paris, Bordeaux ou Lyon, emploient des architectes, des ingénieurs et des urbanistes qualifiés pour conduire leurs projets d’intérêt général.

Un architecte HQE diplômé peut aussi travailler au sein d’une entreprise privée, dans le secteur de la promotion immobilière ou de la construction. 

Véritable expert de la construction et de l’environnement, l’architecte HQE conçoit des bâtiments confortables, écologiques et adaptés aux enjeux climatiques. Après une formation d’au moins 5 ans et l’obtention d’un diplôme d’État, ce métier offre de nombreux débouchés, en tant que salarié ou en libéral.

 

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare ESI - Business School.

Plus de

fiches métiers

'Fiche métier d'ingénieur RSE, responsable de la mise ne place de la stratégie sociétale des entreprises
Fiche métier de l’ingénieur RSE

La RSE, responsabilité sociétale des entreprises, est un enjeu majeur pour toutes les entreprises, quels que soient leur taille, leur […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier de designer développement durable (designer éco responsable)
Fiche métier designer développement durable

À l’heure actuelle, le monde prend conscience des problèmes environnementaux. Leur gestion induit la nécessité de réfléchir à notre consommation […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier Compliance officer, responsable de la conformité ou juriste en conformité
Fiche métier du compliance officer

Le compliance officer occupe une place centrale dans les entreprises modernes. La fonction de ce responsable de la conformité est […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du consultant green IT, expert responsable numérique
Fiche métier du consultant green IT

Le consultant green IT est devenu un acteur clé dans le monde des technologies de l’information. Alors que la prise […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier de l'ingénieur HSE, expert en hygiène, en sécurité et en environnement
Fiche métier de l’ingénieur HSE

La prévention des risques, au niveau professionnel, pour l’environnement ou la santé est une priorité. En France, l’évolution régulière des […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du consultant RSE (Responsabilité sociale des entreprises - RSE)
Consultant RSE : fiche métier, salaire et formation

De nos jours, l’environnement et l’écologie sont des enjeux prépondérants dans la société. Pour garantir un bien-être des salariés et […]

Découvrir la fiche métier