22 septembre 2023

Fiche métier du directeur RSE

Le directeur RSE est aussi connu sous le nom de directeur du développement durable. Il a pour mission de définir, superviser et guider la mise en œuvre de la stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) au sein d’une organisation. Le métier de directeur RSE est une fonction transversale : son conseil et son expérience viennent en support de l’ensemble des services de l’entreprise.

Quel est le rôle d’un directeur RSE ?

Le directeur RSE est un cadre supérieur au sein d’une entreprise. Sa mission principale est de développer et de mettre en œuvre des stratégies en faveur de la politique de responsabilité sociale et environnementale. Ces politiques visent à intégrer les préoccupations sociales, environnementales et économiques de l’entreprise dans ses activités quotidiennes.

Quelles sont les missions du directeur RSE ?

Le directeur RSE occupe une place centrale dans la transformation responsable des entreprises. Grâce à ces actions, il contribue activement à faire émerger un monde des affaires plus durable et responsable.

Définir et planifier la politique de développement durable de l’entreprise

Le directeur RSE est responsable de la politique RSE de l’entreprise. Pour cela, il collabore étroitement avec les différents départements de l’entreprise pour intégrer les objectifs de développement durable dans toutes les activités. Il réalise un diagnostic approfondi des pratiques actuelles de l’entreprise. Puis, il identifie les domaines dans lesquels apporter des améliorations. Sur la base de ces résultats, il définit une stratégie de développement globale et réaliste. Il veille ensuite à sa mise en œuvre concrète.

Piloter la stratégie et les démarches RSE

Le responsable RSE œuvre en collaboration avec les différents départements de l’entreprise. Il applique ou fait appliquer des démarches et des stratégies visant à préserver l’environnement, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la qualité de vie des employés. Il favorise une production et une vente plus responsables. Il recherche la conception de produits ou services respectueux de l’environnement et des individus.

Cela peut par exemple être le fait de développer des stratégies pour lutter contre le gaspillage alimentaire en revendant à moindre coût le surplus alimentaire. Ou encore lutter contre la pollution plastique en supprimant les bouteilles à usage unique.

Sensibiliser et mobiliser les parties prenantes de l’entreprise

En tant que porte-parole de la RSE, le directeur RSE sensibilise et mobilise les différentes directions de l’entreprise. Il explique les enjeux liés à la responsabilité sociale et environnementale pour engager tous les acteurs de l’organisation. Cela implique de former le management et les salariés aux enjeux du développement durable. L’objectif est de les impliquer activement dans la démarche RSE. Pour cela, il organise des sessions de sensibilisation, des formations et outils de communication internes.

Évaluer l’impact des initiatives en matière de RSE

Le directeur RSE a également pour mission de mesurer l’impact des initiatives déployées. Pour y parvenir, il met en place des indicateurs de performance et réalise des analyses de données pour évaluer l’efficacité des actions. Cette évaluation permet d’identifier les réussites et les lacunes dans la démarche RSE. Le directeur RSE peut ainsi ajuster la stratégie et maximiser les retombées positives de la politique RSE.

Établir le reporting RSE, obligatoire pour les entreprises cotées en bourse

En France, un reporting RSE, aussi connu sous le nom de déclaration de performance extrafinancière, est obligatoire pour certaines entreprises. Cela concerne celles cotées en bourse, dont le chiffre d’affaires dépasse 100 millions d’euros ou qui déploient plus de 500 personnes. Ce rapport est un document périodique officiel dans lequel les entreprises exposent leurs actions et résultats en matière de RSE. L’objectif de ce reporting rédigé par le directeur RSE est d’accroître la transparence concernant les activités des entreprises. 

Ce reporting est également aujourd’hui largement réalisé par des entreprises non soumises à cette obligation. En effet, établir ce rapport tend à prouver la volonté de l’entreprise de réduire son impact sur l’environnement à différents niveaux. En outre, la part des financements durables ne cesse de croître. Dans certaines situations, il est aujourd’hui plus facile pour une entreprise d’obtenir des financements ou des levées de fonds si elle détient une stratégie RSE associée à des engagements.

Quelles compétences et qualités doit détenir un directeur RSE ?

Un directeur RSE doit posséder une combinaison de compétences techniques, managériales et relationnelles pour mettre en œuvre une démarche RSE efficace au sein de l’entreprise.

Un expertise en développement durable pour proposer des solutions innovantes

Un directeur RSE doit avoir une connaissance approfondie des enjeux environnementaux, sociaux et économiques qui façonnent la société. Cela lui permet de comprendre les défis auxquels l’entreprise est confrontée. Il doit être curieux et se tenir informé des meilleures pratiques et des nouvelles normes en matière de développement durable. Grâce à ces connaissances, il peut proposer des solutions innovantes et durables.

Un excellent manager pour fédérer les équipes autour du projet RSE

En tant que cadre supérieur, le responsable RSE agit en chef d’équipe. Il doit pour cela détenir d’excellentes compétences managériales. Ses missions sont de fédérer et de mobiliser les équipes autour du projet RSE. Il doit être un bon communicant et engager activement les collaborateurs. Il doit être capable de coordonner les différentes équipes avec une approche collaborative.

Un sens de la communication inné pour sensibiliser les parties prenantes au changement

En tant que bon pédagogue, le responsable RSE interprète, partage et explique les enjeux d’une démarche RSE au comité de direction. Le passage à une approche écologique n’est pas toujours évident pour les entreprises traditionnelles. Ce professionnel doit donc déployer une pédagogie positive et posséder d’excellentes compétences en communication. Cette qualité lui permet d’adapter son message et de comprendre ses interlocuteurs pour les sensibiliser efficacement.

Une capacité d’analyse pour évaluer les performances du projet

Le responsable RSE doit être doté de compétences avancées en analyse, synthèse et évaluation des actions entreprises en matière de RSE. Cela nécessite de solides connaissances en statistiques et en gestion des données. Il doit avoir une compréhension approfondie des indicateurs clés de performance en matière de développement durable.

Une certaine créativité et innovation pour proposer des solutions innovantes

En tant qu’acteur de l’innovation, le directeur RSE doit faire preuve de créativité pour proposer des solutions nouvelles. Sa vigilance lui permet de rester à l’affût des tendances et des évolutions du marché. Ce consultant en développement durable doit être capable d’encourager les innovations créatives. L’objectif étant de résoudre les problèmes environnementaux et sociaux auxquels l’entreprise est confrontée.

Quelles études et formations sont nécessaires pour devenir directeur RSE ?

Les études en gestion environnementale, en sciences sociales et en développement durable constituent une excellente base pour occuper ce poste. Ce métier demande des responsabilités et une certaine polyvalence. Il est ainsi fortement recommandé de détenir un diplôme de niveau Bac+5.

Les formations complémentaires comme le Mastère Management RSE et Gestion durable offrent une expertise approfondie du métier. Ces formations permettent de comprendre les enjeux complexes auxquels les entreprises sont confrontées en matière de durabilité.

Ces formations peuvent être dispensées en alternance ou en présentiel. Leurs programmes permettent aux étudiants de développer leurs compétences en éthique, politique, juridique, social, RSE et dans bien d’autres domaines. Des études académiques couplées à une formation spécialisée semblent indispensables pour se préparer efficacement à assumer le rôle stratégique de directeur RSE. 

Quel est le salaire d’un directeur RSE ?

En début de carrière, un professionnel occupant le poste de responsable RSE peut s’attendre à un salaire brut annuel compris entre 25 000 et 40 000 euros. Pour un responsable RSE confirmé, les rémunérations peuvent atteindre entre 45 000 et 80 000 euros brut. Ces salaires peuvent varier considérablement en fonction des entreprises. L’expertise du manager RSE, la taille et les projets de l’entreprise en sont les principaux facteurs.

Dans quel secteur peut-il travailler ?

Ces responsables de l’environnement peuvent travailler dans divers secteurs d’activité. En effet, la RSE est devenue une préoccupation majeure pour les entreprises souhaitant adopter des pratiques plus responsables et durables. Le secteur bancaire et financier par exemple, attache de plus en plus d’importance à l’impact social et environnemental de leurs investissements. Si la RSE est obligatoire pour les très grosses entreprises, elle représente un enjeu majeur en matière de communication pour les autres.

Dans le secteur public, les organismes gouvernementaux, les administrations publiques et les municipalités cherchent également à intégrer la RSE dans leurs pratiques et politiques. Dans le secteur de la santé, les entreprises tentent de minimiser leur impact environnemental tout en améliorant l’accès aux soins.

Dans le secteur de l’énergie, les entreprises sont confrontées à des enjeux environnementaux majeurs. Les directeurs RSE offrent leurs services pour élaborer des politiques environnementales. Ces dernières visent à réduire l’empreinte carbone et à promouvoir des pratiques responsables.

Quelles sont les entreprises qui recrutent des directeurs RSE ?

De nombreuses grandes entreprises privées, PME et start-ups, quel que soit leur domaine d’activité intègrent désormais des directeurs RSE au sein de leur organisation. Les grandes entreprises multinationales dans l’industrie, l’innovation, la distribution, l’automobile ou encore dans l’alimentation cherchent à réduire leur impact social et environnemental.

Certains organismes à but non lucratif ou ONG mettent également l’accent sur des missions sociales et environnementales. Le directeur RSE leur apporte son conseil sur la planification stratégique et la communication autour des initiatives de l’organisation.

Quelles évolutions de carrière pour un directeur RSE ?

Le poste de directeur du développement durable est en pleine expansion. Cela s’explique par les changements réglementaires constants (loi Pacte, loi sur la transition énergétique, etc.). Les nouvelles normes sociales et attentes des clients sont également en pleine expansion. Dans certaines entreprises, ces métiers liés à la politique environnementale gagnent donc en importance.

Après plusieurs années d’expérience, le responsable RSE peut ainsi prétendre à des postes de responsabilités au sein d’organisations non gouvernementales. Il peut également se voir proposer des offres pour devenir directeur associé dans un cabinet spécialisé en responsabilité sociale.

En somme, le directeur RSE occupe une position clé au sein de l’entreprise. Il est chargé de transformer l’organisation et de concevoir de nouveaux modèles d’affaires respectueux de l’humain et de l’environnement à long terme. Pour réussir dans cet emploi, il doit combiner des compétences professionnelles et des qualités personnelles essentielles. Outre une solide formation en environnement, une connaissance approfondie du fonctionnement interne de l’entreprise est indispensable.

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare ESI - Business School.

Plus de

fiches métiers

'Fiche métier d'ingénieur RSE, responsable de la mise ne place de la stratégie sociétale des entreprises
Fiche métier de l’ingénieur RSE

La RSE, responsabilité sociétale des entreprises, est un enjeu majeur pour toutes les entreprises, quels que soient leur taille, leur […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier de designer développement durable (designer éco responsable)
Fiche métier designer développement durable

À l’heure actuelle, le monde prend conscience des problèmes environnementaux. Leur gestion induit la nécessité de réfléchir à notre consommation […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier Compliance officer, responsable de la conformité ou juriste en conformité
Fiche métier du compliance officer

Le compliance officer occupe une place centrale dans les entreprises modernes. La fonction de ce responsable de la conformité est […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du consultant green IT, expert responsable numérique
Fiche métier du consultant green IT

Le consultant green IT est devenu un acteur clé dans le monde des technologies de l’information. Alors que la prise […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier de l'ingénieur HSE, expert en hygiène, en sécurité et en environnement
Fiche métier de l’ingénieur HSE

La prévention des risques, au niveau professionnel, pour l’environnement ou la santé est une priorité. En France, l’évolution régulière des […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du consultant RSE (Responsabilité sociale des entreprises - RSE)
Consultant RSE : fiche métier, salaire et formation

De nos jours, l’environnement et l’écologie sont des enjeux prépondérants dans la société. Pour garantir un bien-être des salariés et […]

Découvrir la fiche métier