fbpx
Télécharger la brochure

    Loader

    Des espèces de requins et raies en menace d'extinction

    Le développement durable est avant tout aux services de la conservation de la biodiversité. A l’heure où la population marine est en menace d’extinction, il est plus que temps d’agir avant que toutes les espèces de mammifères marins ne disparaissent peu à peu. Récemment, la surpêche serait à l’origine du déclin de plusieurs espèces de requins et de raies. Or, ces grands mammifères qui peuplent les eaux de l’Arctique contribuent à l’équilibre de tout un écosystème. Leur disparition représente donc un véritable fléau pour la nature. L’ESI Business School revient sur les lignes directrices de cette problématique de grande ampleur.

     

    La surpêche à l’origine d’une extinction de masse

    Les impacts néfastes de la surpêche sur l’environnement se font de plus en plus ressentir ces derniers temps. En effet, elle serait responsable à 70% du déclin de certaines raies et requins depuis le début du XXIe siècle. Le phénomène aurait engendré un trou énorme dans l’équilibre de la vie marine, selon les rapports publiés dans «?Nature?» en janvier 2021.

    Dès lors, l’extension de ces espèces se fera constater d’ici quelques années si l’on ne réagit pas à temps. Parmi les espèces les plus menacées, on peut étroitement citer la raie manta et le requin-marteau. Chassés surtout pour leurs ailerons, ils sont pour la plupart du temps victimes de pêche en surcroît non sélective. Imaginez-vous qu’en 60 ans, leur nombre fut réduit jusqu’à 98%. Aujourd’hui, seuls 2% de ces espèces circulent encore dans les eaux profondes de l’océan.

    Les défenseurs de l’environnement et du développement durable sont formels, il s’agit du déclin le plus flagrant que le monde a connu durant ces 50 dernières années. Les conséquences sur l’écosystème seront aussi fatales qu’au moment de la disparition de la baleine bleue selon les nombreux organismes.

     

    31 espèces de mammifères marins en voie d’extinction

    Les données récoltées par les départements de sciences biologiques au sein de plusieurs universités en France et aux États-Unis démontrent de lourds schémas effrayants de ce que serait l’avenir de certains mammifères marins. Elles font le point sur la survie inespérée de près de 31 espèces de raies et requins d’ici les cinq prochaines années à venir, une situation catastrophique qui risque fort d’arriver si l’on n’agit pas à temps. Les braconniers de leur côté continuent comme si de rien n’était. Mais a-t-on encore réellement une chance de sauver ces espèces en voie d’extinction??

    ocean peche marine 1024x682 - Des espèces de requins et raies en menace d'extinction

     

    Un déclin non irréversible grâce à une politique de développement durable

    Bien que les résultats démontrés par les analyses soient alarmants, le déclin de certaines espèces de raies et requins n’est pas irréversible. En effet, il suffirait de déployer des efforts de conservation conséquents pour inverser la tendance et favoriser la survie de ces peuples marins. Mais comment faire pour déployer assez d’efforts à temps?? La solution consiste à instaurer une politique de développement durable en faveur de la biodiversité et à l’éducation de tous concernant les enjeux globaux d’une pêche responsable.

     

    Renforcer les règlementations en vigueur sur la pêche

    Pour éviter un déclin imminent, un renfort des règlementations en vigueur qui encadrent la pêche peut être nécessaire. En effet, en interdisant la pêche de ces espèces, on arriverait sûrement à limiter les effets de la surpêche sur la disparition du grand requin-marteau, du requin océanique et du requin-salicorne.

    Et pour dissuader complètement les braconniers de cette pratique nocive pour l’environnement marin, l’application de charges lourdes à leur insu constitue une solution efficace afin d’éviter l’effondrement de ces grands animaux.

    L’idéal consiste à proposer une réforme complète au sein des organismes régionaux qui devraient mettre en priorité la protection des raies, des requins, ainsi que toutes espèces en voie d’extinction dans les profondeurs de l’océan. Mais pour arriver à ce stade, faut-il encore éveiller la conscience populaire, d’où l’importance de soutenir les campagnes favorables au développement durable et à la biodiversité organisée par l’ESI Business School.

     

    Éduquer la population sur les enjeux du développement durable

    Le fait d’interdire la pêche des requins et des raies ne suffit pas à changer la mentalité populaire et stopper les pratiques de certains braconniers. La lutte contre la préservation de la biodiversité ne se terminera que lorsque tout le monde aura compris les enjeux que représente le développement durable pour l’écosystème marin et terrestre.

    Comme solution à long terme, il faudrait donc renforcer les différents moyens de sensibiliser la population à ces enjeux. A l’ESI Business School, nous apportons notre contribution à ce combat en proposant dans un premier temps des parcours universitaires centrés sur l’environnement et le développement durable. Nous éduquons nos étudiants aux impacts de chaque action humanitaire sur la préservation de l’écosystème et la contribution à un monde meilleur. Nous agissons également sur le terrain en organisant différentes campagnes de sensibilisation dans les villes où nos locaux sont implantés, sans oublier les divers articles en actualités accessibles en exclusivité sur notre site.

    Plus d'articles…

    Un cinquième océan fait son apparition

    Responsable HSE, QHSE, QSE : les supers métiers du développement durable !

    Des espèces de requins et raies en menace d’extinction