22 avril 2024

Fiche métier du Responsable de Finance Solidaire

Au cœur du monde financier contemporain, le responsable de finance solidaire émerge comme une force motrice, fusionnant les impératifs financiers avec les préoccupations éthiques et durables actuelles. Ce professionnel élabore des stratégies financières novatrices en s’efforçant de concilier rentabilité et responsabilité sociale. Il opère ainsi au carrefour de la finance traditionnelle et des aspirations éthiques contemporaines.

Qu’est-ce qu’un responsable de finance solidaire ?

Le responsable de finance solidaire, ou chef de projet finance à impact, est un professionnel engagé qui œuvre au croisement des domaines de la finance et de la solidarité. Il conçoit des stratégies financières alignées sur des objectifs éthiques, au cœur des actions de développement durable.

Il incarne une approche responsable et durable de la finance en France. Son rôle central est de promouvoir des investissements socialement responsables (ISR) en intégrant des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans le pilotage des questions financières. Il contribue ainsi à financer des activités et des produits durables. 

En travaillant avec des entreprises socialement responsables, il sélectionne des placements solides, tant dans l’économie réelle que dans l’immobilier, alignés sur des objectifs éthiques. Ces investissements solidaires renforcent la performance économique de son organisation, tout en soutenant la transition vers une économie plus responsable.

Quel est le rôle d’un responsable de finance solidaire ?

Le responsable de finance solidaire a pour mission d’intégrer des principes de durabilité, d’éthique et de responsabilité sociale dans la gestion financière de son organisation. 

Élaboration et gestion de stratégies financières durables

Le responsable de finance à impact doit avoir une compréhension approfondie des principes du développement durable, des critères ISR et des normes ESG. Sa mission est en effet de concevoir des stratégies financières alignées avec ces principes.

La gestion durable des investissements implique de sélectionner des placements financiers qui, non seulement génèrent des rendements compétitifs pour les investisseurs, mais qui contribuent également positivement à la société et à l’environnement. Il peut par exemple s’agir d’investissements dans des secteurs à impact, tels que les énergies renouvelables.

Analyse des risques

Dans le processus d’élaboration de stratégies, le responsable de finance solidaire doit évaluer les risques et opportunités de chaque projet. Pour évaluer la viabilité d’un projet ou d’un placement, il procède à une analyse des risques sociaux, environnementaux et de gouvernance. Le rôle du responsable est aussi d’identifier les opportunités d’investissement innovantes. 

Intégration de critères sociaux et environnementaux

Les stratégies financières durables consistent avant tout à intégrer des questions sociales et environnementales dans les prises de décision quotidiennes. Elles impliquent notamment de choisir des placements en considérant leur impact, de promouvoir des pratiques commerciales responsables et de nouer des partenariats avec des entreprises et des investisseurs partageant des valeurs éthiques.

Montage de dossiers

Dans son quotidien, le responsable de finance solidaire est amené à créer des dossiers de financement, développer des partenariats avec des acteurs engagés, et assurer un suivi transparent des performances sociales et environnementales de ses actions.

En collaboration avec des entreprises sociales, des institutions financières et des organismes publics, le responsable de finance solidaire crée un pont entre les intérêts financiers et les impératifs solidaires.

Suivi et reporting

Enfin, le responsable de finance solidaire doit communiquer de manière transparente sur toutes les stratégies de financement mises en place. Il doit notamment garantir une communication régulière en matière de performances économiques. Les stratégies de placement du responsable de finance solidaire doivent démontrer l’utilité concrète de l’argent investi. Chaque euro investi par les épargnants doit servir non seulement à générer des retours financiers, mais également à promouvoir des valeurs d’utilité sociale et environnementale.

Quelles sont ses compétences et qualités ?

Les compétences et qualités d’un responsable de finance solidaire sont multiples. Elles lui permettent de jouer un rôle clé dans la promotion de l’investissement responsable et dans la réalisation d’objectifs à impact social.

Expertise financière

Le responsable de finance solidaire doit maîtriser les concepts financiers et être capable d’élaborer des stratégies d’investissement durables. Sa connaissance des critères ISR et des normes ESG est donc cruciale. La fonction de responsable de finance solidaire exige une expertise pointue dans la conception de plans financiers qui intègrent des considérations éthiques, sociales et environnementales.

Compréhension des enjeux sociaux et environnementaux

Le responsable de finance solidaire doit également avoir une compréhension approfondie des enjeux actuels. Il doit par exemple être familiarisé avec les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Il peut ainsi chercher à intégrer un objectif dans ses stratégies financières. Plus globalement, évoluer dans le monde de la finance solidaire implique une veille constante au sujet des meilleures pratiques dans le domaine de la finance responsable.

Compétences relationnelles

Les compétences relationnelles sont également primordiales. L’aptitude à collaborer avec des acteurs variés tels que des ONG, des entreprises sociales, des institutions financières et des organismes publics est indispensable pour exercer le métier de responsable de finance solidaire. Celui-ci est doté de compétences de négociation avancées. Il doit être capable de persuader et de mobiliser différents acteurs autour de lui en démontrant les avantages à long terme de l’investissement responsable. 

Éthique professionnelle

Sur le plan personnel, l’intégrité et l’engagement sont des qualités fondamentales. Sa sensibilité aux enjeux sociaux, son éthique professionnelle rigoureuse et son esprit d’initiative dans la recherche d’opportunités d’investissement durable renforcent la crédibilité du responsable de finance solidaire en tant que professionnel du monde de la finance.

Quelles études ou formations pour devenir responsable de finance solidaire ?

Devenir responsable de finance solidaire requiert généralement une formation solide en finance, complétée par une compréhension approfondie des enjeux liés à la croissance verte. Il est donc intéressant d’obtenir un diplôme de niveau bac +3 à bac +5 en finance, économie, ou domaine connexe. 

Le Mastère in Green, Social and Digital Management de l’ESI Business School, équivalant à un Master de niveau Bac+5, offre une formation spécialisée avec une vraie valeur ajoutée. En effet, le Mastère de l’ESI Business School permet d’acquérir les outils fondamentaux de l’activité commerciale, mais aussi de comprendre tous les enjeux du développement durable.

Dans quels secteurs peut-il travailler ?

Le responsable de finance solidaire peut travailler dans une variété de secteurs, tous caractérisés par un engagement envers des pratiques financières durables et socialement responsables. Cette diversité offre au responsable de finance solidaire des opportunités d’impact dans des contextes variés.

Il peut par exemple travailler pour une association ou une ONG engagée dans une mission sociale, humanitaire ou environnementale, en contribuant au pilotage économique de projets à impact positif. Il peut aussi collaborer avec des banques éthiques ou des institutions financières qui intègrent des critères sociaux dans leur activité. Mais il peut également intégrer les équipes chargées de mettre en œuvre une politique RSE (responsabilité sociétale des entreprises) au sein d’une entreprise traditionnelle. Le responsable de finance solidaire peut, en outre, travailler au sein de fonds spécialisés dans l’investissement socialement responsable et contribuer à orienter les flux de capitaux vers des placements durables ou à créer des produits financiers innovants.

Quel est le salaire d’un responsable de finance solidaire ?

Le salaire d’un responsable de finance solidaire en France peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que son expérience, le niveau de ses responsabilités, la taille de son organisation ou encore sa localisation géographique.

En général, les salaires dans le domaine de la finance solidaire peuvent être comparables à ceux des postes similaires dans le secteur financier traditionnel, voire légèrement supérieurs en raison de la spécialisation et de l’engagement envers des valeurs éthiques.

Pour un professionnel débutant, le salaire annuel se situe généralement entre 30 000 et 45 000 euros. Après plusieurs années d’expérience, ce montant peut augmenter significativement et atteindre 65 000 euros ou plus. Le salaire peut encore évoluer avec un poste de direction.

Quelle évolution de carrière ?

Au début de sa carrière, le responsable de finance solidaire peut occuper un poste d’analyste. Son travail consiste alors à évaluer la viabilité financière des projets. Avec l’expérience, il peut évoluer vers des rôles de gestion de projets en prenant en charge la planification, la mise en œuvre et le suivi de projets à impact social et environnemental.

En progressant dans sa carrière, le responsable de finance solidaire peut accéder à des postes à responsabilité et être nommé responsable de la gestion de portefeuille. Son rôle est alors de superviser l’allocation des ressources financières et de guider les investissements.

À mesure que le responsable de finance solidaire gagne en expérience et en leadership, il peut atteindre des postes de direction. En tant que directeur, il influence la stratégie globale de son organisation en matière de finance responsable.

Finalement, à travers la conception de stratégies financières novatrices et l’intégration de critères sociaux et environnementaux, le responsable de finance solidaire joue un rôle clé dans la transformation du secteur financier. Ses compétences économiques, couplées à une sensibilité aux enjeux sociétaux, font de lui un acteur essentiel dans la promotion de l’investissement durable. Les produits financiers solidaires offrent aux épargnants l’opportunité d’allouer leur argent de manière éthique, en participant à des initiatives dont l’utilité va au-delà des simples rendements financiers.

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare ESI - Business School.

Plus de

fiches métiers

Manager Développement Durable : fiche métier
Fiche métier du Manager Développement Durable

Le rapport Brundtland définit la notion de développement durable. C’est un mode de développement respectueux des besoins des générations actuelles […]

Découvrir la fiche métier
Métier fundraiser (chargé de collecte de fonds)
Fiche métier du Fundraiser

Au cœur du monde de la philanthropie, le fundraiser incarne un maillon essentiel entre les aspirations altruistes des organisations à […]

Découvrir la fiche métier
'Fiche métier d'ingénieur RSE, responsable de la mise ne place de la stratégie sociétale des entreprises
Fiche métier de l’ingénieur RSE

La RSE, responsabilité sociétale des entreprises, est un enjeu majeur pour toutes les entreprises, quels que soient leur taille, leur […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier de designer développement durable (designer éco responsable)
Fiche métier designer développement durable

À l’heure actuelle, le monde prend conscience des problèmes environnementaux. Leur gestion induit la nécessité de réfléchir à notre consommation […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier Compliance officer, responsable de la conformité ou juriste en conformité
Fiche métier du compliance officer

Le compliance officer occupe une place centrale dans les entreprises modernes. La fonction de ce responsable de la conformité est […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du consultant green IT, expert responsable numérique
Fiche métier du consultant green IT

Le consultant green IT est devenu un acteur clé dans le monde des technologies de l’information. Alors que la prise […]

Découvrir la fiche métier