22 septembre 2023

Fiche métier de l’analyste ESG

Les entreprises à la recherche de financement intègrent désormais des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance à leur management. L’analyste ESG évalue leurs performances dans ces domaines. Son expertise aide les gestionnaires et investisseurs à orienter leurs investissements. Spécialiste en analyse financière et RSE, ce profil d’analyste doit aimer les chiffres et connaître les normes en matière ESG. Accessible avec un bac +5, ce métier émergent est plébiscité par les banques et les cabinets spécialisés.

Quel est le rôle de l’analyste ESG ?

L’analyste ESG (environnement, social et gouvernance) est un acteur de la finance durable. Également nommé analyste ISR (investissement socialement responsable) ou analyste extra-financier, il examine la performance des entreprises en quête de financement. Il étudie en profondeur leurs pratiques environnementales, sociales et de gouvernance.

Pour cela, ce professionnel collecte des données et des informations. Il peut s’agir des émissions de carbone, du nombre de voitures utilisées ou de la mixité hommes/femmes. L’analyste ESG produit, ensuite, des préconisations. Elles aident les gestionnaires et les investisseurs à orienter leurs investissements.

Quelles sont les missions de l’analyste ESG ?

L’analyste ESG ne doit pas être confondu avec l’analyste financier qui examine les états financiers d’une entreprise. L’analyste ESG se focalise uniquement sur la performance extra-financière. Il évalue un à un les actifs (asset) extra-financiers et détermine leur rentabilité. 

Ses fonctions principales sont les suivantes :

  • L’analyste collecte, trie, analyse et vérifie une masse considérable d’informations extra-financières (notations ESG, recherches académiques, rapports environnementaux d’ONG, etc.) afin d’évaluer les performances de l’entreprise au niveau environnemental, sociétal et de gouvernance.
  • Il identifie les risques pour la réputation de l’entreprise. Elle doit éviter d’être associée à des pratiques qui ne préservent pas les ressources naturelles ou ne respectent pas les droits de l’Homme.
  • L’analyste identifie aussi les possibilités d’amélioration de la performance environnementale, sociétale et de gouvernance.
  • Il rend compte de ses constatations à travers des rapports destinés à l’ensemble des collaborateurs internes (salariés) ou externes (investisseurs). Il travaille dans ce cas avec l’équipe communication et l’équipe marketing.
  • L’analyste aide les investisseurs et les assets managers à concevoir une stratégie et une politique environnementale, sociétale et de gouvernance responsable et à la déployer.
  • L’analyste s’occupe des processus de reporting imposés par les nouvelles réglementations. Au quotidien, il procède à une veille réglementaire.

Quelles sont les compétences et qualités requises pour occuper ce poste d’analyste ?

Les missions de l’analyste ESG demandent une vraie expertise transversale. Il doit posséder de solides compétences dans divers domaines techniques. Sa fonction requiert, en outre, des qualités humaines et un état d’esprit fédérateur.

L’analyste est un fin connaisseur de la vie financière et des enjeux environnementaux

En matière de finances, il maîtrise sur le bout des doigts la gestion d’actifs (asset management), l’analyse financière, les systèmes de notation et les bases de données ESG. Au niveau environnemental, social et de gouvernance, c’est un fin connaisseur de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). La finance verte, le Global Reporting Initiative (GRI) et la gouvernance d’entreprise n’ont pas de secret pour lui. Il est au fait des normes et des réglementations ESG.

Le métier d’analyste demande une capacité de synthèse et d’observation développée

Pour occuper ce genre de fonction, il est indispensable d’être curieux. Cette qualité permet de mieux comprendre les enjeux ESG et les impacts sur une structure. Le métier requiert une capacité de synthèse très développée. Cet analyste passe la majeure partie de son temps à se documenter, lire de nombreux écrits pour en ressortir la substantifique moelle et rédiger des rapports.

L’analyste doit être doté d’un sens aigu de la communication et du management pour transmettre ses conclusions et préconisations. Il doit aussi avoir l’esprit d’équipe car il collabore dans des domaines variés avec de multiples interlocuteurs.

Quelles études ou quelle formation faut-il suivre pour devenir analyste ESG ?

Pour accéder à un poste d’analyste ESG, un diplôme de niveau bac+5 est requis. Cette formation peut être dispensée par une université, une école de commerce ou une école d’ingénieurs dans une des spécialisations suivantes :

Les candidats ayant suivi une formation à double cursus finance et RSE (responsabilité sociétale des entreprises) sont avantagés pour accéder à ces métiers d’analyse de données. Pour ce type de poste, les recruteurs plébiscitent également les candidats possédant un niveau d’anglais courant et maîtrisant une troisième langue.

À quel salaire un analyste ESG peut-il prétendre en France ?

Trois critères déterminent le salaire d’un analyste ESG ou ISR en France : la situation géographique (Paris ou province), le nombre d’années d’expérience et la taille de l’entreprise. Selon les chiffres de l’Institut supérieur de l’environnement, un analyste ESG débutant gagne en moyenne 45 000 à 50 000 euros brut annuels

Le salaire d’un analyste ISR senior avec une expérience plus importante (plus de 5 ans) oscille entre 60 000 et 75 000 euros brut par an. 

Après plusieurs années d’exercice, les plus aguerris peuvent atteindre un niveau de rémunération bien supérieur, selon le cabinet de recrutement Birdeo. Leur rétribution oscille entre 100 000 et 120 000 euros brut par an, sans compter le bonus intéressement et participation. Ces chiffres visent à attirer les candidats sur un marché de l’emploi particulièrement tendu.

Banque, finance : dans quels secteurs cette catégorie d’analyste peut-il travailler ?

À l’origine, le métier d’analyste ESG s’est développé dans le secteur de la finance et de la banque. Les emplois dans la finance responsable connaissent une progression à deux chiffres depuis plusieurs années d’après le cabinet de recrutement Birdeo. De 2015 à 2018, les offres de postes proposés ont augmenté de 15 % chaque année. Désormais, d’autres secteurs recrutent ces profils. C’est le cas des secteurs de la santé, de l’agroalimentaire ou de la grande distribution.

Quelles sont les entreprises qui recrutent des analystes ESG ?

Sur le marché de l’emploi, ce poste est en croissance perpétuelle. Quel que soit le secteur, les entreprises ont pris conscience de l’importance de la RSE dans la gestion de leurs activités. L’évolution de la réglementation européenne (future CSRD) joue également un rôle.

La Corporate Sustainability Reporting Directive : des critères à respecter pour une gestion plus responsable

La CSRD est une nouvelle directive de l’Union européenne. Son entrée en vigueur est prévue en 2023. Elle rassemble une série de mesures qui visent à encourager les entreprises à développer une stratégie plus respectueuse des enjeux du développement responsable.

Les sociétés cotées en bourse, les banques, les compagnies d’assurance et des entités d’intérêt public sont soumises à son application. L’analyste environnemental, sociétal et de gouvernance est chargé de la faire respecter. Il devient un précieux allié dans la stratégie de développement.

Les sociétés d’asset management et les cabinets de conseil en RSE recherchent des analystes

En France, le métier est apparu au sein des agences de notation extra-financières. Elles continuent de recruter des analystes environnementaux, sociaux et de gouvernance. Les fonds de private equity (capital-risque) ou d’investissement (investment funds) plébiscitent également ce métier d’analyste à impact positif.

De manière générale, les analystes extra-financiers peuvent travailler dans les structures suivantes :

  • des banques de financement et d’investissement ;
  • des cabinets d’analyse et de conseil en développement durable, RSE et environnement ;
  • des sociétés d’asset management (gestion de fortune) ;
  • des fonds d’investissement (investment funds) ;
  • des structures du secteur de la santé ;
  • des structures du secteur agroalimentaire ;
  • des structures du secteur de la grande distribution.

Une pénurie d’analystes ESG sur le marché de l’emploi en France

Les métiers à impact positif comme celui d’analyste ESG ont le vent en poupe. Au point qu’en France, le marché de l’emploi fait face à une pénurie de ces profils bien spécifiques. Les candidats ne sont plus assez nombreux pour répondre à la demande croissante, selon l’agence de notation EthiFinance. Ce poste fait ainsi l’objet de nombreuses offres de stages sur les réseaux professionnels comme LinkedIn. Les sociétés forment les candidats, puis les embauchent à la fin de leur période d’apprentissage.

Quelles sont les évolutions de carrière possibles pour un analyste ESG ?

La carrière d’un analyste environnemental, sociétal et de gouvernance peut prendre plusieurs tournures. Cela dépend de l’expérience acquise et de l’ambition professionnelle des candidats. L’analyste peut évoluer dans la même société ou décider de prendre son envol en devenant indépendant.

Un stage de formation avant de gravir les échelons au sein d’une société

Au départ, l’analyste intègre souvent une structure après avoir réalisé un stage en son sein. Il occupe ensuite un poste d’analyste débutant. Au fil des années, il peut gravir les échelons. Il devient alors manager, responsable ou gestionnaire de portefeuille ESG au sein de la même structure.

Consultant, gestionnaire de fonds : des métiers en lien avec son expertise

L’analyste peut également s’orienter vers d’autres métiers en lien avec son expertise. S’il souhaite travailler pour plusieurs structures différentes, il peut devenir consultant extra-financier en tant qu’indépendant. La gestion d’un fonds ISR ou une fonction d’investisseur à impact correspondent également à ses compétences.

Pour les aider dans leur gestion, les assets managers s’appuient sur l’expertise des analystes ESG. En mesurant l’impact environnemental, social et de gouvernance d’une entreprise, ces acteurs de la finance durable les conseillent dans leurs investissements. Ce métier émergent a de beaux jours devant lui. Selon la Global Sustainable Investment Alliance (GSIA), les assets ESG devraient dépasser les 50 000 milliards de dollars d’ici 20

 

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare ESI - Business School.

Plus de

fiches métiers

Manager Développement Durable : fiche métier
Fiche métier du Manager Développement Durable

Le rapport Brundtland définit la notion de développement durable. C’est un mode de développement respectueux des besoins des générations actuelles […]

Découvrir la fiche métier
Métier fundraiser (chargé de collecte de fonds)
Fiche métier du Fundraiser

Au cœur du monde de la philanthropie, le fundraiser incarne un maillon essentiel entre les aspirations altruistes des organisations à […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du Responsable de Finance Solidaire
Fiche métier du Responsable de Finance Solidaire

Au cœur du monde financier contemporain, le responsable de finance solidaire émerge comme une force motrice, fusionnant les impératifs financiers […]

Découvrir la fiche métier
'Fiche métier d'ingénieur RSE, responsable de la mise ne place de la stratégie sociétale des entreprises
Fiche métier de l’ingénieur RSE

La RSE, responsabilité sociétale des entreprises, est un enjeu majeur pour toutes les entreprises, quels que soient leur taille, leur […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier de designer développement durable (designer éco responsable)
Fiche métier designer développement durable

À l’heure actuelle, le monde prend conscience des problèmes environnementaux. Leur gestion induit la nécessité de réfléchir à notre consommation […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier Compliance officer, responsable de la conformité ou juriste en conformité
Fiche métier du compliance officer

Le compliance officer occupe une place centrale dans les entreprises modernes. La fonction de ce responsable de la conformité est […]

Découvrir la fiche métier