fbpx
Télécharger la brochure

    Loader

    Ça s’est passé cet été dans le monde !

    Si l’été est fait pour déconnecter, le monde ne s’arrête pas pour autant de tourner, et les actualités continuent. Encourageantes ou préoccupantes, voici une sélection d’actualités estivales concernant la planète ! Profitons de la rentrée pour effectuer une petite mise à jour.

     

    Nathan Méténier, 21 ans, conseiller climat auprès de l’ONU

    L’ONU l’a annoncé : le groupe consultatif de la Jeunesse sur le changement climatique a été créé cet été. Sept jeunes, entre 18 et 28 ans, ont été choisis pour remplir cette importante tâche de conseil auprès d’António Guterres, Secrétaire Général de l’ONU. Ils viennent du Soudan, de l’Inde, du Brésil, des Etats-Unis… et parmi eux, un français, Nathan Méténier, 21 ans, étudiant. Le rôle de ce groupe de conseillers ? Recueillir la parole et les aspirations de la jeunesse du monde entier, et faire remonter les propositions auprès du secrétaire général de l’ONU. Un rôle que Nathan endosse parfaitement, notamment grâce à son parcours d’activiste et de fervent défenseur du climat. Une première réunion (en visioconférence) à eu lieu le 12 août, dans laquelle ils ont insisté sur la diplomatie climatique, et l’importance de créer des emplois verts dans les plans de relance économique post Covid-19.

     

    Fonte record des glaces depuis les années 90

    Les résultats d’une étude britannique sur les effets concrets du réchauffement climatique sur les banquises, les glaciers et les montagnes du monde entier sont tombés en août, et ils sont tout simplement alarmants. Cette étude d’ampleur publiée dans The Cryosphere, et qui se base sur l’analyse de milliers de données des relevés satellites entre 1994 et 2017, dévoile des chiffres impressionnants : ce sont des milliards de tonnes de glace qui ont déjà fondues, et cela continue. Avec son lot de tristes conséquences : augmentation du niveau d’eau, augmentation des températures, extinction d’espèces animales et végétales, mais aussi déplacement des populations, et mises en danger des habitats naturels, etc. Et cette fonte s’accélère : en 2019, au Groenland, ce sont 600 milliards de tonnes de glace qui ont disparu, entraînant la montée des océans de 1,1mm.

     

    La Nouvelle-Guinée, île avec la plus grande diversité végétale au monde

    L’île indonésienne détrône ainsi Madagascar, avec une biodiversité impressionnante de près de 14 000 espèces différentes ! La plus grande île tropicale du monde est dotée d’une flore incomparable qui est étudiée de près par des centaines de botanistes internationaux. Grâce à l’analyse de milliers d’échantillons de végétaux, les scientifiques ont pu recenser 13 600 espèces différentes… et ce chiffre peut encore augmenter car un grand nombre d’espèces reste encore à découvrir (environ 4 000 selon les experts). L’île révèle ses secrets avec parcimonie.

     

    Le retour des néonicotinoïdes dans le secteur de la betterave

    Si vous avez rallumé votre fil d’actualité, vous avez sûrement croisé plusieurs fois ce terme barbare et compliqué : néonicotinoïde. Ce puissant insecticide, interdit en septembre 2018, revient sur le devant de la scène pour aider le secteur de la betterave. Aider contre quoi ? Contre la jaunisse, qui a drastiquement fait chuter les rendements cette année. En cause, le puceron vert, vecteur de la maladie, qui a proliféré grâce à un hiver doux, puis des températures élevées. Le gouvernement a alors accordé des dérogations temporaires (qui courent de 2021 à 2023) aux agriculteurs, afin qu’ils puissent se servir à nouveau du pesticide sur leurs exploitations. Une terrible retour en arrière pour nombre d’ONG, d’associations, de mouvements et de collectifs citoyens, qui appellent à une mobilisation urgente. Ce pesticide qui tue les abeilles, insectes et autres pollinisateurs, est dangereux pour l’ensemble du vivant : Homme, Animal, Végétal.

     

    Plus d'articles…

    Eulalie, Chargée de Mission Développement Durable au sein de la Bpifrance

    Participez à notre JPO en ligne !

    Biodiversité : 2021 comme tournant pour éviter la 6e extinction