20 septembre 2021

Cartes étudiantes électroniques, le fléau des cartes en plastique

Incontournable de la vie étudiante à l’ESI Business School, la carte étudiante permet entre autre l’identification de chacun de nos étudiants. L’inscription à nos parcours d’études pour l’obtention du Bachelor Développement Durable ou du Mastère Développement Durable vous permet bien d’obtenir cette précieuse carte.

Outre les fonctions premières qu’elle assure, la carte étudiante électronique favorisera à l’accès à des services supplémentaires en répondant aux rôles d’une carte multi applicative. Elle signera également la fin des cartes en plastique, sources de pollution et de dégradation de l’environnement.

Cartes en plastique : quelles conséquences sur l’environnement ?

Depuis les années 1950, la tendance de passer au plastique a favorisé la production des objets et des cartes étudiantes en plastique. À l’échelle mondiale, cette croissance a atteint la barre des 288 millions de tonnes en 2012, une augmentation record de 620 % comparé aux chiffres de 1975.

Le succès de ces objets en plastique vient du fait qu’ils soient faciles à créer, imputrescibles et très résistants aux chocs mécaniques. Néanmoins, une fois qu’ils se retrouvent dans l’environnement, ils deviennent de véritables sources de pollution avec des impacts grandissants sur de nombreux écosystèmes terrestres et marins. En en sachant qu’une carte en plastique peut durer des siècles avant de complètement se détériorer, ses effets représentent bien des menaces sur la biodiversité et le sort de l’humanité.

L’apparition d’un septième continent de déchets plastiques

Associés aux déchets ménagers et aux déchets industriels, les cartes en plastique ont contribué en moins de 50 ans à l’apparition d’un septième continent au large des côtes de la mer Méditerranée. Il s’agit de la plus grande décharge de déchets en plastique au monde ! Elle est le résultat de 50 à plus de 120 millions de tonnes de plastique déversées annuellement dans les rivières, les lacs, les estuaires et les océans.

Ces déchets ont formé jusqu’à 3,4 millions de km² de superficie, à peu près 6 fois la superficie de la France. Et ce chiffre ne cessera d’augmenter si l’on ne fait rien pour l’en empêcher.

Des conséquences alarmantes sur de nombreux écosystèmes

À première vue, une carte étudiante en plastique peut sembler inoffensive et sans danger. Et pourtant, sa production a bien des impacts directs ou indirects sur de nombreux écosystèmes. En mer, elle se transformera au fil des années en débris, puis sera ingérée par des animaux marins. L’ingestion du plastique est problématique en représentant l’une des causes de mortalité les plus fréquentes chez de nombreux mammifères marins.

Éparpillé dans l’environnement, le plastique favorise la prolifération de nombreux micro-organismes pathogènes, porteurs de maladies, de véritables dangers pour l’équilibre des écosystèmes. D’ailleurs, ces organismes étant invisibles à l’œil nu, ils peuvent progressivement s’immiscer dans notre chaîne alimentaire et être à l’origine de nombreuses maladies incompréhensibles sur le long terme.

L’avènement des cartes étudiantes électroniques

Pour limiter les impacts du plastique sur la pollution de l’eau, du sol et de l’environnement, de plus en plus d’établissements et d’écoles supérieures, à l’instar de l’ESI Business School, s’intéressent aux cartes étudiantes électroniques.

D’ailleurs, en plus de répondre à des enjeux socio-environnementaux, les cartes électroniques font le point sur les avancées de l’intelligence artificielle, le développement durable, la responsabilité civile et professionnelle.

À quoi sert une carte étudiante électronique ?

Une carte étudiante électronique permet avant tout de justifier l’identité d’un étudiant au sein des campus de l’ESI. Ce dernier n’aura alors qu’à présenter sa carte pour justifier qu’il est inscrit aux parcours d’études de l’année universitaire 2021-2022. On peut par conséquent la traduire comme un pass de sécurité, accessibles à tous les élèves du campus.

Grâce à votre carte électronique, vous pouvez également accéder aux différents locaux de l’école, passer les épreuves des examens, assister aux conférences et à toute forme d’activités organisées par l’équipe de l’ESI. Dernièrement, le BBE a par exemple organisé un weekend en Croatie, un séjour ouvert à tous ses membres.

D’autres avantages majeurs ?

Les cartes étudiantes seront opérationnelles en dehors des campus de l’ESI Business School, et même en dehors de la France ! En effet, l’avènement de ces cartes va entraîner un vent de changement partout en France et en Europe.

Plus

d'articles

19 avril 2024

Alors que les transports aériens sont régulièrement pointés du doigt pour leurs émissions de CO², les croisières de tourisme sont-elles […]

17 avril 2024

Retrouvez l’interview de Mallaury de Beja, étudiante en Mastère 2 Management et Développement Durable à l’ESI Business School en E-learning. […]

2 avril 2024

Depuis des décennies, de nombreux pays à travers le monde adoptent le changement d’heure deux fois par an dans le […]

2 avril 2024

Retrouvez l’interview de Lilou en Mastère 1 Management et Développement Durable à l’ESI Business School sur le campus de Paris. […]

18 mars 2024

Retrouvez l’interview de Christophe Bongars intervenant et formateur en RSE et Métiers de l’Environnement à l’ESI Business School sur le […]

14 mars 2024

Etretat, une commune située sur la côte normande en France, est connue pour ses falaises blanches spectaculaires qui attirent chaque […]