fbpx
Télécharger la brochure

    Loader

    Alimentation locale et durable : les circuits courts ont le vent en poupe !

    Ce nouveau confinement due à la pandémie nous pousse à réfléchir sur nos modes de vie, et remet une fois de plus en question nos modes de fonctionnement et de consommation. Faire ses courses est devenue l’une de nos principales activités et l’une de nos rares sorties : autant bien choisir ses fournisseurs, et ce que l’on met dans son assiette ! Ainsi, on observe que les circuits courts sont en plein boom. Une bonne nouvelle puisqu’ils permettent une agriculture raisonnée, de saison, et qui valorise le travail des agriculteurs à sa juste valeur. Les français aiment savoir d’où proviennent les aliments qu’ils mangent. Une tendance qui est encore plus d’actualité en ces temps troublés !

     

     

    Qu’est-ce qu’un circuit court ?

    Amap, vente directe à la ferme, magasins de producteurs, comptoirs locaux, marchés : voici autant de modes de distribution de produits agricoles qui ne comptent qu’un seul intermédiaire au maximum. Une transmission producteur – consommateur directe, qui s’inscrit parfaitement dans une démarche de développement durable ! Cette agriculture de proximité a de nombreux avantages : la relation directe créé un lien social très important. La rémunération des agriculteurs est elle aussi en directe et plus avantageuse, car elle permet d’économiser sur l’ensemble de la chaîne de production. Enfin, c’est l’assurance d’une agriculture éco-responsable, en réduisant les transports, et d’une agriculture de proximité. Choisir le circuit court c’est encourager une économie solidaire et responsable !

     

     

    Les hypermarchés délaissés au profit des petites structures

    Personne n’a vraiment envie d’errer dans les grands rayons des hypermarchés, et de se retrouver à faire la queue avec un grand nombre de personnes : la crise du Covid-19 et le confinement nous poussent à consommer plus près de chez nous, et surtout, à tracer les produits que nous achetons et consommons. Les commerces de quartier sont donc privilégiés, et les circuits courts voient leur clientèle doubler et même tripler !

     

    Tous les acteurs se mobilisent pour suivre les consignes de sécurité afin d’organiser des distributions sécurisées et rapides. Port du masque, distances obligatoires, plus de vrac ou pesée mais des sachets déjà tout préparés… les producteurs s’adaptent ! Et le succès est au rendez-vous.

     

     

    Circuits courts : un système résilient

    Face à la crise sanitaire, le filtrage aux frontières, l’arrêt d’importations et exportations, la baisse des travailleurs dans les champs – souvent étrangers, le secteur de l’agro-alimentaire connaît un vrai défi d’adaptation. Et le réseau des circuits courts est celui qui y résiste le mieux ! Pour prendre l’exemple des Amap Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne – les consommateurs s’engagent sur l’année avec un producteur. Cela implique un soutien permanent et total face aux aléas de la vie : des conditions météo, aux crises sanitaires… Autorisées par le gouvernement, les distributions permettent toujours de nourrir les consommateurs, et continuent à faire vivre l’exploitation de l’agriculteur.

     

    D’autres organismes comme la Ruche qui dit Oui, spécialisé dans la distribution de paniers de producteurs, voient leurs commandes s’envoler avec plus de 70% de chiffre d’affaires depuis le mois de février.

     

    Si certains ont déjà passé le cap du circuit court depuis plusieurs années, ce mode de consommation raisonné et durable séduit de nouveaux adeptes, des locavores, qui veulent allier qualité des produits et solidarité envers les agriculteurs. Une bonne nouvelle pour le monde de l’agriculture ! On espère que ces nouvelles bonnes habitudes deviendront pérennes et perdureront bien après la crise. Le Ministère de l’Agriculture a d’ailleurs affirmé la nécessité d’accélérer la transition écologique et la relocalisation des productions pour garantir la sécurité alimentaire européenne. Les consommateurs eux, ont déjà fait leur choix !

     

     

    Info Coronavirus

    Suivant les mesures de sécurité dictées par l’Etat en ces temps d’épidémie, l’ESI Business School adapte ses sessions d’admission, qui restent ouvertes en visioconférence. Tou.te.s nos candidat.e.s sont invité.e.s à prendre rendez-vous ou à demander un entretien auprès de nos chargé.e.s d’admissions par téléphone au 01.39.71.12.12 ou via ce lien.

    Plus d'articles…

    L’innovation sociale au service de l’environnement

    Le Saviez-vous ? Le 8 mai est la Journée Mondiale du Commerce Équitable

    Anna, étudiante en M2 et fondatrice de GAIA Junior