11 avril 2022

Les Data Centers et le vert, un match possible ?

Dans notre société où le numérique et l’environnement sont omniprésents, l’enjeu de la pollution numérique devient incontournable. En effet, bien que le numérique soit immatériel, son impact lui est bien réel.

En 2021, les centres de données représentaient 2% des émissions de gaz à effet de serre totales soit l’équivalent de l’empreinte carbone du transport aérien. Avec l’explosion des terminaux numériques (ordinateurs, smartphones, tablettes, écrans divers), le traffic sur les réseaux qui fuse, l’arrivée de la 5G, la crypto-monnaie, le besoin de centre de données ne cesse de s’accroitre. C’est pourquoi il est important de s’orienter vers des solutions plus écologiques.

Neutralité carbone

L’Union européenne s’est donnée comme objectif de rendre les centres de données neutres en carbone d’ici 2030. L’objectif «Zéro Carbone» est certes une indication mais les acteurs du Data Center doivent s’y préparer. D’ailleurs, de grands noms de l’industrie se sont déjà mis à la tâche : Google, Facebook, Microsoft, Apple.

Les Green Data Centers

Les data centers fonctionnent de façon continue, 24h/24 7j/7. Ces installations produisent beaucoup de chaleur et ont besoin d’être refroidies pour éviter une surchauffe qui pourrait provoquer des pannes. Ces refroidissements représenteraient un tiers de la consommation d’énergie. 

Alors, quelles sont les solutions pour tendre vers le vert ? En voici quelques exemples.

Énergies renouvelables

Les ressources telles que les éoliennes, hydroélectricités, panneaux solaires peuvent être utilisées comme source d’énergie principale et servir au refroidissement. 

Le free-cooling

Le free-cooling permet de réduire la consommation d’énergie lors du refroidissement. Cette méthode consiste à utiliser des ressources naturelles comme par exemple l’utilisation de l’air extérieur ou l’évacuation de la chaleur la nuit. Certains optent pour une solution plus radicale en plaçant leurs Data Centers dans des pays froids.

La récupération de la chaleur

Comme indiqué précédemment, les data centers produisent une grande source de chaleur. Cette chaleur peut être récupérée pour chauffer d’autres bâtiments, des serres ou encore produire de l’eau chaude.

Équipements recyclables 

Pour diminuer la pollution liée à l’achat et à la destruction du matériel, il est possible de réutiliser les serveurs en multipliant leurs cycles de vies. 

Pour conclure

Plusieurs solutions existent déjà pour réduire l’impact environnemental des centres de données mais ce n’est que le début. De nouvelles méthodes se développent, comme par exemple l’utilisation de l’intelligence artificielle. L’IA peut, en analysant la production de données, le taux d’humidité ou encore la température, trouver des solutions pour réduire la consommation d’énergie.

Ces centres de données verts ont certes un coût lors de leur construction mais permettent de stocker des données de manière écologique et rentable à long terme tout en consommant moins d’énergie.

Plus

d'articles

28 juin 2024

La RSE s’impose comme un impératif pour les entreprises souhaitant s’inscrire dans une démarche de développement durable. De nombreux documentaires […]

24 juin 2024

Découvrez le profil de Blaise-Parfait étudiant en bachelor 2 Management et Développement Durable à l’ESI Business School sur le campus […]

23 mai 2024

Retrouvez l’interview de Makhoudia-Dame Mbengue étudiant en bachelor 1 à l’ESI Business School sur le campus de Paris. Les principaux […]

14 mai 2024

Retrouvez l’interview de Fabrice Pawlak intervenant à l’ESI Business School sur le campus de Lyon. Le parcours de Fabrice Fabrice […]

2 mai 2024

Selon leurs organisateurs, les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris seront un accélérateur de la dynamique du développement durable. L’événement […]

30 avril 2024

Retrouvez l’interview de Célina Rocquet, intervenante et formatrice en géopolitique et développement durable pour l’ESI Business School sur le campus […]