fbpx
Télécharger la brochure

    Loader

    L’innovation sociale au service de l’environnement

    Depuis longtemps, les organismes protecteurs de l’environnement se sont mobilisés pour promouvoir le développement durable et sensibiliser la population à une consommation responsable. De leur côté, les entreprises sont contraintes de mesurer les impacts environnementaux de tout genre de projet avant son exécution.

     

    Bien que ces mesures prises fussent bénéfiques pour l’environnement, de nombreux besoins et enjeux restent insatisfaits. Au service de l’environnement et du bien-être de chaque acteur au sein de la société, l’innovation sociale a justement pour objectif de répondre à ces besoins et bien plus encore.

     

     

    Qu’est-ce que l’innovation sociale ?

    L’innovation sociale consiste au fait de remettre en question des problèmes non résolus jusqu’à l’heure actuelle et des besoins sociaux non satisfaits. L’objectif étant par la suite d’apporter des réponses innovantes et qui répondent réellement aux problématiques sociales auxquels une région, un pays ou le monde fait face.

     

    Le CSESS ou Conseil Supérieur de l’Économie Sociale et Solidaire définit l’innovation sociale comme étant un acte qui consiste à mettre au point des réponses nouvelles répondant à de nouvelles attentes sociales ou des besoins insatisfaits. Son élaboration tient compte des conditions actuelles imposées sur les politiques sociales et le marché. Elle implique la participation de tous les acteurs concernés (utilisateurs, usagers) et peut se porter aussi bien sur le produit ou le service promu par une entreprise que sur les moyens d’organisation et la chaine de distribution.

     

    Ainsi, pour faire plus simple, l’innovation sociale a pour but de répondre à des besoins nouveaux ou insatisfaits sur le plan social et environnemental. Comparée aux approches marketing utilisées depuis longtemps, elle met particulièrement le point sur la personnalisation et les réflexions des usages au lieu de se concentrer sur les masses. Ceci implique une immersion totale dans les pensées de l’utilisateur afin de comprendre réellement ses besoins et d’ensuite proposer des solutions sur mesure bénéfiques tant bien pour l’homme que pour l’environnement dans lequel il vit.

     

    Comme exemple de projets d’innovation sociale déjà établis, nous pouvons citer la consommation collaborative, le covoiturage, les circuits alimentaires courts, le développement des produits locaux ou encore les projets concernant les énergies renouvelables.

     

     

    L’innovation sociale au sein des entreprises

    L’innovation sociale et environnementale touche en premier lieu le monde de l’entrepreneuriat. Par conséquent, toute entreprise de n’importe quel type de secteur y être concernée. Auparavant, certaines entreprises perçoivent la responsabilité sociale et environnementale comme étant un frein à son développement économique et commercial. L’innovation a pour ambition de changer cette mentalité en unifiant les enjeux commerciaux aux enjeux écologiques.

     

    Désormais, cette responsabilité envers la nature et la société se perçoit comme une ultime condition à respecter en vue de la croissance financière et économique de la structure. L’innovation sociale considère l’ensemble de la chaine de production d’une entreprise depuis la conception et la concrétisation des produits/services jusqu’à la distribution et les relations avec ses équipes/partenaires. Elle incite à une analyse constante des résultats obtenus afin de corriger les failles et de proposer de meilleures solutions.

     

     

    Une économie régénératrice mise en avant

    L’innovation sociale et environnementale incite bien plus que le développement durable. En effet, dans un monde en perpétuelle mutation, conserver un aspect durable n’est plus suffisant. Le monde a besoin d’une économie régénératrice, la finalité de cette innovation.

     

    Elle fait en sorte de réunir les valeurs économiques, écologiques et sociales pour tracer une voie vers une même direction. Elle propose une opportunité à toute organisation à la recherche d’un moyen durable et pérenne, un modèle économique aux services de la nature et des hommes. Pour être considérée de «?régénératrice?», une économie doit réunir 5 grands piliers :

    • La positivité : produire pour conserver, améliorer et non uniquement pour consommer
    • Les enjeux locaux : prioriser les solutions locales pour rapprocher la consommation et la production
    • Une dimension circulaire : prioriser le recyclage des déchets pour en obtenir des matières premières en circuit court
    • La collaboration : favoriser l’entraide, le partage, la réutilisation
    • L’inspiration bio : respecter les interactions entre les différents écosystèmes dans la recherche de solutions sur mesure à ses problèmes, besoins insatisfaits.

     

    L’innovation sociale nous fait sortir du cadre habituel de la production et de la consommation en vue de remettre en question les modèles économiques conventionnels et d’ensuite intégrer les réflexions environnementales aux enjeux économiques.

     

     

    3 acteurs porteurs de projets d’innovation

    Si dans un premier temps l’innovation sociale concerne surtout les entreprises, il est bon de savoir qu’elle peut bien faire appel à 3 différents acteurs porteurs de projets. En premier lieu, on retrouve les entrepreneurs, les mieux placés pour identifier et analyser les besoins insatisfaits sur le plan social et environnemental d’une région, d’un pays. À travers différentes démarches de modélisation et d’expérimentation, ils créent des solutions durables, régénératrices pour tout le monde.

     

    Comme second acteur, nous citons les citoyens bénévoles qui s’engagent à agir et à répondre aux défis sociaux selon les moyens qu’ils ont à disposition. Ils peuvent ensuite être aidés par les pouvoirs publics, notamment les Conseils régionaux pour la mise en place de politiques durables et pluridisciplinaires bénéfiques pour la planète.

     

    Spécialisée dans le développement durable, l’ESI Business School vise à former de nouveaux porteurs de projets d’innovation sociale.

    Plus d'articles…

    Un cinquième océan fait son apparition

    Responsable HSE, QHSE, QSE : les supers métiers du développement durable !

    Des espèces de requins et raies en menace d’extinction