fbpx

18 juin 2021

Un cinquième océan fait son apparition

Le réchauffement climatique transforme le climat et est caractérisé par une augmentation générale des températures moyennes (qui est le plus souvent causée par les activités humaines). Il modifie en permanence les équilibres météorologiques et les écosystèmes. C’est donc ce phénomène qui est à l’origine de la fonte des glaces, et donc de l’apparition d’un cinquième océan : l’Océan Austral. La naissance de ce nouvel océan est loin d’être une bonne nouvelle car il est synonyme de l’accélération du phénomène de réchauffement climatique et affecte donc l’avenir de notre planète. Il est donc important d’agir ensemble afin de ralentir cette avancée et stopper au maximum les nombreux problèmes touchant l’environnement.

Une avancée de plus vers la dégradation totale de l’environnement

En effet, cet océan avait déjà été identifié et reconnu par des scientifiques mais n’était pas officialisé par la National Geographic Society. Ce mardi 8 juin 2021, à l’occasion de la journée mondiale de l’océan, l’Océan Austral a été officiellement déterminé comme un océan à part entière et s’ajoute alors à la liste des océans Atlantique, Pacifique, Indien et Arctique. Il est situé au Sud de la planète et s’étend de l’Antarctique jusqu’au 60ème parallèle sud.

La fonte des glaces est l’une des plus grandes conséquences du réchauffement climatique sur Terre et impacte donc également la notion de développement durable. Les scientifiques espèrent créer un déclic auprès de la population en reconnaissant cet océan comme officiel.

Si les températures continuent encore d’augmenter aussi rapidement, l’étendue de glace de l’Antarctique pourrait bien totalement disparaître.

La disparition de certaines espèces animales

Le réchauffement climatique engendre donc la fonte des glaces et par la suite, comme ici, la création de nouvelles mers ou de nouveaux océans. Ainsi, certaines espèces animales disparaissent ou sont en voie d’extinction car ces derniers se retrouvent dépourvu de leur habitat naturel. Par exemple, les ours polaires sont l’espèce animale la plus touchée par le réchauffement climatique : en effet, la banquise fond de plus en plus en été et ne se reforme plus comme auparavant en hiver et les ours se retrouvent donc dans un habitat de plus en plus étroit. S’ajoute à cela la difficulté pour eux de chasser leur proie principale, les phoques. Les écosystèmes sont donc menacés et il s’agit d’un risque à long terme pour la planète.

Agissons ensemble contre le réchauffement du climat

Chacun espère que l’apparition de ce cinquième océan permettra de créer un déclic chez la population afin d’éviter tout autre incident comme celui-ci. L’ESI Business School étant une école centrée sur l’environnement et le développement durable, elle est très concernée par l’impact du réchauffement climatique sur la planète. Les cours proposés, comme l’exploration des Enjeux Sociaux et Environnementaux du monde contemporain, des cours d’introduction au Développement Durable et encore beaucoup d’autres cours en lien avec le développement durable, sont des moyens de sensibiliser les jeunes aux enjeux principaux de l’environnement.

Si nous n’agissons pas contre ce phénomène de réchauffement climatique, il pourrait se produire certains problèmes environnementaux d’une gravité encore plus importante et ainsi il deviendrait difficile de garder un certain contrôle sur les menaces contre l’environnement.

Pour agir contre ce réchauffement climatique, chacun peut mettre en œuvre plusieurs moyens :

  • Modifier nos habitudes alimentaires : il faut privilégier les fruits de saisons et limiter au maximum l’achat de fruits produits sous serre.
  • Réduire sa consommation de viande : en effet, les protéines sont également présentes dans certains végétaux comme les légumes secs ou les graines.
  • Lutter contre la déforestation: faire en sorte d’acheter des produits (meubles, papier…) portant le label Forest Stewardship Council (FSC) ou Programme Européen des Forêts Certifiées (PEFC) afin de préserver au mieux les forêts.
  • Protéger les océans : acheter par exemple des produits ménagers respectueux de l’environnement afin d’éviter de polluer les océans avec des produits chimiques.
  • Trier nos déchets : la meilleure des solutions est d’éviter les déchets. Pour cela, il suffit de s’interroger sur la nécessité de nos achats, privilégier les produits en vrac ou sans suremballage…
  • Utiliser des modes de transports « doux » : il est important de primer les transports en commun, les véhicules électriques ou bien faire du covoiturage. Et il reste évidemment la solution de se déplacer à pied ou à vélo.

Si nous n’intervenons pas, la hausse de température pourrait s’élever bien au-delà des 2°C et nous pourrions nous attendre à une hausse globale de la mer de 2 à 4 mètres par siècles durant le prochain millénaire.

L’apparition de ce cinquième océan nous rapproche donc de plus en plus d’une situation de non-retour quant à la préservation de notre environnement.

Plus

d'articles

1 décembre 2021

La féérie des fêtes de fin d’année et de Noël, tout le monde l’attend avec impatience. Traditions festives d’ouvrir ses […]

26 novembre 2021

Vendredi noir, vendredi de l’hyperconsommation, le Black Friday est un événement iconique qui a lieu chaque vendredi en fin du […]

22 novembre 2021

Tout le monde en a probablement conscience : les déchets constituent l’une des causes évidentes de la dégradation de l’environnement et […]

15 novembre 2021

C’est en ce début de mois de Novembre que le Royaume-Uni accueille la 26ème conférence des Parties des Nations Unies […]

12 novembre 2021

Découvrez le parcours de Gaëtan, étudiant, alternant, et membre actif du BDE :   Son parcours à l’ESI Business School […]

3 novembre 2021

COP 26 : un évènement déterminant pour la lutte contre le changement climatique ! C’est en ce début de mois […]